#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSociété

Obo, la lampe tempête source d’énergie à l’hôpital

La population de Obo (est) ne dispose pas d’énergie électrique. L’unique groupe électrogène installé pour l’ensemble de la région pendant la Journée Mondiale de l’Alimentation en 2010 est tombé en panne depuis 3 mois. Cette situation crée de sérieux disfonctionnements dans les services hospitaliers de la ville.

Le personnel soignant se voit obliger d’utiliser soit la lampe tempête soit la lampé torche pour des interventions chirurgicales ou accouchement, a précisé ce 19 mars 2012, l’envoyé spécial de Radio Ndeke Luka de retour à Bangui.

L’envoyé spécial a fait remarquer que depuis l’indépendance, la ville ne dispose non plus d’une station d’hydrocarbure. Pour ravitailler Obo en carburant, certains commerçants prennent le risque d’aller à Bangassou (est), malgré la présence régulière des combattants de la LRA sur le tronçon.

Une fois réussit l’achat du carburant et son transfert à Obo, c’est la surenchère : Un litre d’essence coûte 1500 francs CFA et celui du pétrole 600 francs.

Interrogé, Raymond Yamowa, infirmier anesthésiste au bloc opératoire de l’hôpital de Obo, interpelle le gouvernement de doter  cet hôpital d’un groupe électrogène.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse