ActualitésSociété

Incendie Rayan, les parents des détenus exigent la libération des leurs, déportés

« Où sont nos enfants ! Nous sommes mécontents, surpris d’apprendre qu’ils seraient déportés à Bossembélé (nord de Centrafrique) ! Nul n’est au dessus de la loi ! Nous exigeons leur libération immédiate ».

Ce sont les réactions sur Radio Ndeke Luka, ce dimanche 13 juin 2010, des parents de 7 employés du cyber café ADMN, et d’une dizaine de travailleurs du Super Marché Rayan. Ces parents ont manifesté devant le super marché, et devant la Section des Recherche et de Documentation à Bangui.

Parmi les personnes interpellées, figurent deux femmes dont l'épouse du bâtonnier.

La manifestation fait suite à une information selon laquelle les personnes interpellées seraient déportées à la prison de Bossembélé dans la nuit du samedi 12 juin. Elles étaient gardées auparavant à la SERD pour une enquête, dans l’affaire de l’incendie du Super Marché Rayan, le mercredi 9 juin.

Selon une source anonyme, le nombre de personnes interpellées serait d’environ soixante.

Signalons que l’origine de l’incendie n’est, jusqu’à ce jour, pas connu. Toutefois, Certains responsables du groupe RAYAN pointent un  doigt accusateur sur les locataires de l’immeuble Bangui 2000 du fait des litiges qui les ont opposés quelques jours avant l’incendie.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères