DébatsPatara

©RNL / Stéphane Andjioyo
De gauche à droite Ibrahim Hassane Freddé, Point focal de la communauté Sant'Egidio, Hippolyte Marboua journaliste animateur, Aristide Briand Reboas, Président du Parti Chrétien Démocrate et Maïtar Djim-Arem Président de l'UDPP

Analyse sur le blocage du processus politique suite à la contestation du gouvernement issu de l’Accord de paix de Khartoum

Depuis la publication du nouveau gouvernement "inclusif" de Firmin Ngébada le 3 mars, les contestations fusent de part et d'autre sur les personnalités nommées. Deux ministres ont même jeté l'éponge et les groupes armés ont dit être mis à l'écart. Des partis politiques sont montés au créneau pour dénoncer le non respect de l'Accord de Khartoum. Le gouvernement dit être dans la logique de l'Accord. L'Union Africaine envisage de réunir les parties autour de la table des discussions à Addis-Abeba le 18 mars. Patara de ce 16 mars avec Hippolyte Marboua se préoccupe de la question.

 


 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères