DébatsPatara

©RNL / Erick Ngaba
André Nalké Dorogo, Evariste Ngamana, Armando Yanguendji, Larry Nordil Mahalaba et Créscent Beninga

« La problématique de la fin du DDRR prévue pour le mois de décembre 2019 »

Bientôt la fin du processus du désarmement démobilisation, réinsertion et rapatriement (DDRR) des groupes armés ? En tout cas on le souhaite et c'est ce qu'a annoncé le ministre délégué au DDRR, le Colonel Noel Bienvenu Selesson. Conçu comme unique moyen de pacifier le pays en proie à plus de 15 groupes armés,  le DDRR avec son budget bouclé, entre timidement dans sa phase opérationnelle dans la partie ouest.

Sur 12 mille éléments éligibles, tout groupe confondu, seulement moins de 500 hommes sont à ce jour désarmés. A cinq mois de date line de fin du processus, le centre, le nord-est et le sud et une partie de  l'ouest ne sont pas désarmés. cette question préoccupe toute la classe politique, la société civile. Dans Patara, émission politique hebdomadaire, Armando Yanguendji débat de la question avec André Nalké Dorogo, député de Berberati 4 et vice président de l'URCA, parti chef de file de l'opposition, Paul Créscent Béninga porte-parole du groupe de Travail de la Société Civile, Larry Nordil Mahalba, représentant des groupes armés et Evariste Ngamana, directeur de cabinet au secrétariat général du gouvernement et secrétaire général du MCU, porte-parole dudit parti.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères