DébatsPatara

©RNL/Erick Ngaba
Joseph Bendounga à son côté Firmin Zoponguélé en face Mathurin Dimbélé Nakoé et au centre du débat Armando Yanguendji

« la problématique de la cherté de vie en Centrafrique et l’augmentation des fonds spéciaux du pouvoir exécutif ».

Le prix des denrées alimentaires et des produits de première nécessité galopent sur les marchés. Cependant, le salaire des fonctionnaires et agents de l’Etat ne sont pas augmentés depuis plusieurs années déjà, malgré les multiples plaintes des syndicats des travailleurs. Devant ces problèmes sociaux, les charges de l’Etat augmentent au point de soumettre aux élus de la nation le collectif budgétaire. Mais si les élus ont approuvé la loi de finance rectificative, donnant ainsi à l’Etat la possibilité de mobiliser davantage des ressources financières, cette loi a augmenté à plus de 4 milliards de  francs Cfa, les fonds spéciaux alloués à la Présidence et à la Primature. Joseph Bendounga président du MDREC critique cette augmentation, ainsi que Firmin Zoh Ponguélé, leader syndical qui lui table sur une augmentation de salaire des fonctionnaires et agents de l'Etat. Mathurin Dimbélé Nakoué lui, justifie cette augmentation dans ce débat animé par Armando Yanguendji.

 


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères