DébatsPatara

©RNL / Stéphane Andjioyo
Paul Crescent Beninga du GTSC-Alexis Ndui Yabela, Directeur ENAM-Fidèle Gouandjika, Ministre conseiller spécial Chef de l'Etat-Jean Fernad Koena-André Nalké Dorogo, 1er vice pdt URCA et Maurice Lenga du CRPS

La disparité dans la réponse du gouvernement aux groupes armés

Pourquoi le gouvernement déploie  autant d’énergie pour mettre hors d’état de nuire Abdoulaye Miskine et lésine sur les moyens pour frapper d’autres groupes pourtant tous foulent au pied l’accord du 6 février ?

Depuis le retour à l'ordre Constitutionnel le 30 mars 2016, les groupes ont proliféré avec cortège de mort sur presque tout le territoire du pays. Fragilisé, le gouvernement a su conclure en février dernier un accord de paix soutenu par la communauté internationale. Depuis lors, plusieurs cas de violation sont enregistrés. Tous les groupes armés ne cessent de violer les dispositions pertinentes de l'accord. La réponse du gouvernement varie selon la tête du client.

 


 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères