Sport

Football : 23 fauves sur la liste de l’équipe nationale

La liste des 23 Fauves de Bas Oubangui retenus pour la rencontre République Centrafricaine-Guinée Bissau, prévue le 18 mai prochain,  a été finalement rendue publique. Les noms ont été communiqués ce mercredi par la direction technique nationale.

19 joueurs de la diaspora sont convoqués pour ce rendez-vous du 18 mai. Parmi eux, on retrouve des joueurs évoluant en Europe et en Asie.

Geoffrey Lémbet, le gardien de l’équipe nationale joue à Auxerre en ligue 2 française. Il fait son retour après une absence pour blessure. L’international Lémbet n’avait pas pu prendre part en juin 2013 au match retour contre l’Afrique du Sud comptant pour les éliminatoires du mondial 2014. Il n’avait pas non plus joué le match retour contre le Botswana.

Le capitaine de l’équipe, Eloge Enza-Yamissi, qui évolue à Valencienne FC en ligue 1 française, a retenu l’attention de la direction technique, malgré que Valencienne FC repart en D2 la saison prochaine.

Son frère cadet, Manassé Enza-Yamissi, défenseur au FC Pétrolul Ploiesti (Roumanie), a hissé son club à la 3e place au classement de la ligue 1. Très convoité, Manassé Enza-Yamissi a plus de chance de quitter la Roumanie pour un club anglais la saison prochaine.

L’équipe nationale peut aussi compter sur les technicités du défenseur Fernander Kassaï, de Grenoble foot 38 (France).

Toujours régulier en équipe nationale depuis 2010, Flanckin Anzité a montré ses capacités à Home United à Singapour en Asie.

Une des figures de la rencontre Centrafrique-Guinée Bissau, est Ali Calvin Tolmbaye, présentement à Békéscsaba un club roumain. Cet international de 28 ans est à sa 3e sélection en équipe nationale.

Grand routinier, le fauve Josué Balamandji de Chernomorets 919 en Bulgarie, revient prouver ses talents. Attaquant même dans son club de Bulgarie, Balamandji pourra créer la surprise.

Jocelyn Kola est à sa première sélection en équipe nationale. Toutefois, il évolue à Château Roux en ligue 2 française et n’est donc pas un out sider.

Christ Ngoyos de Tours FC en France reste encore très peu connu des fanatiques du football centrafricain.

Un autre ancien qui s’est illustré par le passé est Evans Kondogbia  du FC Maline en Belgique. En l’absence de Hilaire Momi, Evans Kondogbia pourra se positionner à la pointe de l’attaque.

Foxi Kétévoima du FC Astana au Kazakhstan et Kelly Youga du FC Winbledon en Angleterre vont être de la partie.

Sur le continent africain, 11 fauves doivent répondre à l’appel de la fédération  parmi lesquels 4 retenus sur le plan local.

Polyvalent sur le terrain (au milieu et à l’attaque), Vivien Mabidé, de Raja Casablanca (Maroc), est capable de créer le trouble. Avec un parcours riche, Vivien Mabidé a hissé Raja Casablanca au plus sommet du football marocain. Détenteur de la coupe du trône, la coupe nationale, Raja est en tête du championnat. En décembre 2013, son club a joué la finale du monde des clubs, remportée par Bauer de Munich.

Aux côtés de Mabidé, d’autres techniciens comme Eudes Dagoulou de Mouloudia club d’Oran (Algérie), Amores Dertin de AS Pélican (Gabon), Nicaise Auzingoni Zimbori, Coton Sport de Garoua et Gervais Kago, Astre de Douala évoluant tous deux au Cameroun. Sur la liste se retrouvent Elvis Salomah du Diable Noir (Congo Brazzaville) et Limane Moussa de Al Haly Shendie (Soudan).

A Bangui, le défenseur, Térence Kétévoima et le milieu de terrain, Fernand Kémo, sont tous deux issus du Stade Centrafricain (SCAF), le latéral, Audin Boutou et l’attaquant, Trésor Toropité vont faire la fierté du Diplomate Football Club du 8e arrondissement (DFC8). Les fauves locaux évoluent en D1.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères