Sport

Football : l’équipe nationale en quête d’attaquants

L’attaque des Fauves du Bas-Oubangui, l’équipe centrafricaine, connait des difficultés. Les Centrafricains ont perdu face aux Bissau- guinéens 3 buts à 1, le samedi 31 mai à Bissau lors du match-retour du premier tour des préliminaires de la Coupe d’Afrique des Nations 2015 (CAN 2015) qui se jouera au Maroc.

Le directeur technique national de la Fédération centrafricaine de football (FCF), Jean-Jacques Ombi, reconnaît le manque de d’efficacité des attaquants pendant les dernières rencontres des Fauves à l’extérieur du pays. Il propose au staff technique et au bureau exécutif de réfléchir ensemble sur la question.

« Nous avons effectivement des problèmes d’attaquants (…) Ils n’arrivent pas à marquer un seul but, je crois qu’il y a un travail que nous devons faire à ce niveau », a indiqué Jean-Jacques Ombi. « Maintenant, il faut chercher de nouveaux attaquants, au niveau local ou parmi la diaspora. Nous allons faire un travail dans ce sens avec le comité exécutif pour sensibiliser et voir dans quelle mesure nous pouvons (trouver) ces attaquants pour les matchs à venir », a-t-il ajouté.

Parlant du même sujet, l’international Charly Doupékoulougney, qui évolue dans le club Vita à Malabo, en Guinée Equatoriale, suggère également que de nouveaux attaquants soient formés, en mettant l’accent sur les joueurs locaux.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères