Sport

Catherine Samba Panza promet son soutien au sport féminin

Les finales de la coupe nationale chez les dames et les messieurs, jouées le week-end dernier au palais des sports Omnisports à Bangui ont donné l’occasion à la présidente de la transition Catherine Samba Panza de dire haut et fort son engagement à soutenir le sport féminin. « Dès mon accession à la magistrature suprême de l’Etat, j’ai dit que je devais appuyer le sport féminin. C’est un engagement que j’ai pris et je vais respecter. Je demande simplement aux responsables du sport féminin de se rapprocher de moi pour voir dans quelle mesure je dois les accompagner », a déclaré Samba Panza à RNL à sa sortie du palais des sports Omnisports.

« Je me suis rendue compte que les jeunes centrafricains avaient besoin de ce genre de manifestation pour jouer ensemble sans distinction ni d’origine ni de confession religieuse », a affirmé la présidente de la transition. 

L’ambassadeur de France en Centrafrique, Charles Malinas a reconnu que le sport unit les peuples. Il l’a dit en marge de la finale de la coupe nationale au palais des sports Omnisports. Selon le Haut représentant français, le sport n’a pas d’origine ethnique. Malinas se dit prêt à soutenir le sport centrafricain. « Le sport et en particulier le basketball, c’est une chose qui unit les gens indépendamment de leur origine, de leur religion. On soutient le sport et on a en ce moment un projet de place de sport à Bangui, on n’est tout à fait engagé à soutenir le sport », a indiqué le Haut représentant français en Centrafrique.

L’ancien Fauve de Handball, Jean-Edouard Koyambounou, ancien Premier ministre centrafricain, a invité les anciennes gloires du pays à s’assumer. « Il faudrait que nous puissions assumer un bon devenir à une discipline qui a fait parler de nous. Si on laisse choir, c’est une démission et on portera une responsabilité historique », a dit Jean-Edouard Koyambounou.

Interrogé à propos de sa vision du sport en Centrafrique, le président de la Fédération centrafricaine de Basketball, Jean de Dieu Mageot, a promis de renverser la tendance en brandissant haut les couleurs du pays lors des prochaines rencontres internationales. « On doit jouer notre partition par rapport à ce qui se passe actuellement. C’est un signal fort. Je m’envole ce mercredi 3 décembre pour aller terminer ma visite des dirigeants des clubs de nos Fauves de l’extérieur parce qu’on a une préparation qui se dessine pour la fin d’année. On n’a pas de temps à perdre », a-t-il souligné.

L’ancien Premier ministre Anicet Georges Dologué, présent au palais de sports, a apprécié le niveau des équipes féminines.

La finale a été remportée chez les dames, par le club Racing face à BEAC 43 à 39. En revanche chez les seniors messieurs, Hit Trésor s’est imposé à As Tongolo durant les quatre quart-temps 17-10, 26-20, 43-36 et 60-58.


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères