Sport

Report de l'Assemblée générale élective du CNOSCA

La mise en place du nouveau bureau exécutif  du Comité national olympique et sportif centrafricain (CNOSCA), prévu pour samedi 16 aura lieu le 23 mai 2015 au Complexe sportif Barthélémy Boganda.

L'assemblée générale a été reportée à cause de la tension qui a prévalu le samedi devant le Complexe sportif Barthélémy Boganda, d'où se tenaient les travaux. Situation qui a poussé les délégués présents à cette assemblée générale à décider du report des scrutins pour le 23 mai 2015.

Selon le général James Gaston Gambor, président d’organisation des élections aux différents postes du CNOSCA, il fallait reporter l'assemblée générale pour préserver les valeurs cardinales du sport.

« Après avoir entendu et débattu, nous avions par la voix de la sagesse et de concert avec les fédérations décidé de reporter les élections. Cela va nous permettre d'accorder nos violons et de venir à ces échéances dans un cadre serein afin de préserver aux sports les valeurs qui sont les leurs, c'est-à-dire l'unité, l'incolore et l'impartialité ».

Nombreux cas de désordre ont été relevés lors de cette assemblée générale élective entre autres, le fait d'empêcher le candidat à la présidence, Yvon Kamach d'entrer dans la salle. Celui-ci a eu accès à la salle grâce au badge de la presse.

Les délégués se sont rendus compte de la présence dans la salle, des deux présidents de la fédération de boxe, l'ancien Loumandet Guézoua et le nouveau Junior Loutomo. Et après d'intenses débats, le président sortant du CNOSCA, Jacob Gbéti, a pris la décision d’expulser les deux personnalités de la salle.

Après 28 ans passés à la présidence du CNOSCA, Jacob Gbéti, président sortant, avait annoncé sur RNL qu'il ne sera pas candidat à sa propre succession. A la présidence du CNOSCA pour l'heure, deux candidats en lice : Yvon Kamach et Gilles Gilbert Grésenguet.

Aujourd'hui, la participation de la République Centrafricaine aux compétitions internationales reste l'un des points qui s'inscrit à l'agenda du CNOSCA.

Le pays se prépare pour l'Afro-basket 2015 en Tunisie. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Armel Mingatouloum Sayo affirme que la participation des Fauves de Bas Oubangui au rendez-vous de Tunis sera soutenue par le gouvernement de la transition.

Le président de la fédération de Basket-ball, Jean de Dieu Mageot, pendant son passage devant le comité exécutif de FIBA-Afrique à Abidjan en Cote d'Ivoire, a déclaré que la Centrafrique va tenir compte des conditions prévues pour la présence des internationaux centrafricains dans la capitale Tunisienne. L'Afro-basket 2015 aura lieu du 19 au 30 août prochain dans les villes tunisiennes Nabeul et Tunis.

Une autre inquiétude concerne la fédération des arts martiaux affinitaires. Le président de la fédération centrafricaine de cette discipline, Lambert Bonézouï s'angoisse au sujet de la confirmation de la participation de l'athlète centrafricaine au championnat d'Afrique centrale qualificatif aux Jeux africains de Brazzaville. Il lance un SOS à l'endroit du gouvernement de la transition.

« Cela fait un peu plus d'un mois que j'ai introduit ce dossier et je pense être dans le délai. Je m'inquiète parce que jusque là, je n'ai pas de suite permettant de confirmer la participation du pays et envoyer la liste pour l'accréditation des athlètes. Cette compétition est le passage obligé d'aller aux jeux africains. Le Karaté n'étant pas olympique, c'est sa seule compétition », a expliqué Lambert Bonézouï.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères