#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

©#StopATènè
Capture d'écran de la publication de Corbeau News Centrafrique

faux, le ministre d'Etat Arnaud Djoubaye Abazène n'a pas envoyé sa famille en exil

1-« Sous pression de Wagner, le ministre Arnaud Djoubaye Abazène est contraint d’évacuer sa famille en exil », publication du site en ligne Corbeau News Centrafrique (CNC), le 20 Octobre 2021 à 8h 49

2-Le Ministre Arnaud Djoubaye Abazène apporte un démenti sur l’information publiée

3-Le service en charge des voyageurs de l’aéroport Bangui Mpoko méconnait avoir enregistré les membres de la famille du Ministre Abazène pour un voyage hors du territoire national

4-Donc, l’information relative à l’évacuation de la famille du Ministre Arnaud Djoubaye Abazène est donc fausse.

L’article du site Corbeau News Centrafrique, publié le 20 octobre, qui annonce que le ministre de la justice aurait évacué sa famille à l’étranger à susciter plus de 553 interactions sur la plateforme Facebook et partagé dans des groupes WhatsApp. « Depuis une semaine, c’est toute sa famille qui est désormais en exil au Cameroun », écrit le journal. 

                Captures d’écran faites le 21-10-2022

Un des membres de l’équipe de la cellule #StopATènè s’est rendu à l’aéroport de Bangui et a pu consulter la liste de contrôle des passagers et s’entretenir avec l’un des responsables. 

Selon le Chef de Poste de la Police aérienne, un seul appareil de la compagnie ASKY a quitté le tarmac de l’aéroport Bangui Mpoko à 10h pour Douala (Cameroun). Après vérification, aucun nom appartenant à un membre de la famille du ministre Arnaud Djoubaye Abazène ne figure sur les différentes formalités.

Après consultation des photos publiées par CNC, le responsable de la police aérienne estime que rien ne permet d’affirmer que les personnes apparaissant sur le cliché sont des membres de la famille du ministre et conclut que ces photos n’ont pas été prises à l’aéroport Bangui Mpoko.

L’image des personnes présentées comme les membres de la famille du ministre Djoubaye

Joint au téléphone, le Commissaire de l’aéroport, Cédric Gbalanga a qualifié l’information de fausse et erronée parce que, selon lui, aucun membre de la famille du ministre d’état en charge de la justice n’a effectué un voyage via l’aéroport international Bangui Mpoko.    

Nos enquêteurs ont pris le soin de contacter directement le ministre qui dément les informations de Corbeau News : « Je suis à Bangui avec toute ma famille. J’étais même devant le Parlement mercredi (…) Je suis en étroite collaboration avec tout le monde et même avec les russes. Et il n’y a pas eu de menaces, il n’y a même pas de problème », dément-il.

OUI MAIS… Le Ministre Arnaud Djoubaye Abazène considère qu’il n y pas de problème. Vraiment ? 

Cette rumeur intervient dans un contexte de crise sur la responsabilité des forces de défense intérieures et leurs alliés taxés tout comme les hommes de la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC) dans un rapport rendu public début octobre par le département du Ministre d’Etat en charge de la justice.

Interpellé par le Parlement, le mercredi 20 octobre 2021, le ministre d’Etat en charge de la Justice, de la Promotion des Droits Humains et de la Bonne Gouvernance, Garde des Sceaux, a donné les tenants et aboutissements de la synthèse de l’enquête de la Commission spéciale qui attribue une partie des exactions aux forces d’appui (NDLR : instructeurs russes et/ou forces spéciales rwandaises).

Ces éléments de réponse ont été mal digérés par certains députés qui vont même très loin en le qualifiant de traitre, d’autres l’appellent rebelle et ont vivement souhaité qu’il rende son tablier. Le terme de motion de censure a été entendu par plusieurs témoins à l’occasion de cette interpellation du ministre Abazène.

#StopATènè a consulté la Constitution du 30 Mars 2016 qui stipule en son Article 88 : « Lorsque l’Assemblée Nationale adopte une motion de censure ou refuse la confiance au gouvernement, le Premier Ministre remet au Président de la République la démission du Gouvernement. »

Capture d’écran de l’article 88 de la Constitution du 30-03-2016

Ce qui signifie qu’une motion de censure présentée par le Parlement ne peut concerner que l’ensemble du gouvernement et non un seul de ses membres.

#StopAtènè, l’équipe qui lutte contre la désinformation et les discours de haine en Centrafrique

Sources :

-Arnaud Djoubaye Abazène, ministre d’Etat en charge de la justice

-Chef de poste de la police aérienne à l’aéroport Bangui Mpoko

-Commissaire de la police aérienne de l’aéroport Bangui Mpoko

-Témoins présents lors de l’interpellation du ministre à l’Assemblée Nationale

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse