#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

©RNL
Capture d'écran d'une publication montrant pour la première fois l'image manipulée

Attention à cette image prétextant montrer plusieurs morts à la suite des combats de Dimbi

  • Le 03 juillet 2022, sur les réseaux sociaux, une image prétend montrer des corps de soldats centrafricains tués à Dimbi après un affrontement avec des rebelles avec cette légende : « Les horreurs de l’attaque de la position des FACA à Dimbi ce matin à quatre heures du matin. Le carnage dans le camp des forces gouvernementales ».
  • Cette image est relayée plusieurs fois dans des groupes WhatsApp et des internautes attribuent l’exploit aux deux belligérants selon le camp qu’ils soutiennent.
  • Des recherches inversées d’image à travers Google Reverse Image, montrent que cette photo prétextant la mort de soldats centrafricains est celle de rebelles ADF en République démocratique du Congo, publiée en 2019.
  • Après vérification, l’image est hors contexte et trompeuse.

Après les affrontements, dimanche 03 juillet 2022, à Dimbi (centre-sud) entre les Forces armées centrafricaines (Faca) et les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), une image diffusée en boucle dans les groupes WhatsApp et sur les réseaux sociaux montrant une vingtaine de corps au sol avec la légende : « Les horreurs de l’attaque de la position des FACA à Dimbi ce matin à quatre heures du matin. Le carnage dans le camp des forces gouvernementales ».

                                                     

                                                                      Captures d’écrans des images diffusées sur WhatsApp

Depuis la création de la CPC fin 2020 sous la coordination de l’ancien Chef de l’Etat, François Bozize, cette rébellion ne cesse de s’en prendre aux positions des Faca à l’intérieur du pays. En février 2021, les forces de défense et de sécurité et leurs alliés russes ont lancé une opération militaire contre la CPC, contrainte à abandonner les régions qu’elle occupait.

Une image hors contexte

En procédant à des recherches  inversées d’images, on constate que cette photo montrant des corps devant une foule ne date pas du 03 juillet 2022 mais circule depuis 2019. Elle a été utilisée pour la première fois comme photo d’illustration dans plusieurs publications des sites d’information en République démocratique du Congo.

L’image est apparue sur le compte Twitter d’un média congolais en ligne dénommé CENTRAL, le 30 mai 2019.