#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

©RNL/ #StopATènè
Capture d'écran de la publication sur Facebook, août 2022

faux, la Centrafrique et l’Unicef ne recrutent pas, pour l’instant, des jeunes Centrafricains

  • Une page Facebook au nom de « Brigitte Touadera » a publié le 09 août 2022, un avis de recrutement de plusieurs jeunes centrafricains dynamiques par la Centrafrique en collaboration avec l’Unicef pour travailler dans plusieurs domaines.

 

  • Cette publication, partagée dans plusieurs groupes WhatsApp et sur des pages Facebook, a été commentée par de nombreux internautes qui s’intéressent à ce recrutement.

 

  • L’Unicef parle de fake-news et met en garde les arnaqueurs qui utilisent frauduleusement le nom de l’organisation.

 

  • Le Directeur de presse de la Première dame de Centrafrique, Clément Zaou Ngbakamanzopa, dit n’avoir pas connaissance d’un pareil projet de recrutement.

 

  • L’image d’illustration de l’annonce de recrutement est hors contexte et trompeuse.

 

  • Donc, la publication selon laquelle la Centrafrique en collaboration avec l’Unicef recrute des jeunes dynamiques est fausse.

 

Le 09 août 2022, la page Facebook dénommée « Brigitte Touadera » annonce : « Avis de recrutement UNICEF. La Centrafrique en collaboration avec UNICEF recrutement des jeunes dynamiques pour travailler dans plusieurs domaines de travail. NB : cela concerne rien que les peuples centrafricain et l’âge varie de 18ans a 55ans pour tous ceux qui sont intéressés veuillez me laissé de message en privé ».

Quelques minutes après la publication, le post a suscité l’intérêt de nombreux internautes au point qu’il est très vite relayé sur Facebook et partagé dans plusieurs groupes WhatsApp. Une page Facebook, portant même le nom du Président centrafricain Faustin Archange Touadera, relaie l’annonce. Certains groupes publics identifiés ne sont pas en République centrafricaine.

Captures d’écran des publications sur Facebook, 12 août 2022

Depuis quelques temps, la République centrafricaine fait face aux fausses annonces d'emplois qui sont légion en Afrique. Ces pratiques permettent aux auteurs de ces fausses informations de récupérer des données personnelles et de l'argent auprès des internautes en quête d'emploi. D’habitude pour attirer facilement leurs proies, les arnaqueurs brandissent des institutions onusiennes.   

Pour démêler le vrai du faux, la cellule d’investigation #StopATène de Radio Ndeke Luka s’est intéressée à cette annonce.

Contacté, le bureau de l’Unicef en Centrafrique ne se reconnaît pas dans cette offre d’emploi et met en garde les arnaqueurs qui ont tendance à utiliser illégalement le nom de l’organisation.

«On ne se reconnaît pas dans cette publication annonçant le recrutement des jeunes centrafricains par l’Unicef en partenariat avec le gouvernement centrafricain. Notre institution met de plus en plus en garde contre différentes formes d’arnaques qui sont faussement émises au nom de notre organisation », réagit un cadre de l’Unicef à Bangui.

La même source précise que l’Unicef respecte le principe de transparence des Nations-Unies dans les procédures de recrutement en utilisant les canaux officiels à l’exemple de son site internet.

 «Nous n’avons pas lancé un pareil avis de recrutement. Habituellement, c’est sur notre site internet que nous annonçons nos appels à candidature. Ce sont des arnaqueurs qui ont faussement émis cette annonce. Nous appelons à la vigilance », ajoute-t-il.

En visitant le site internet de l’Unicef en Centrafrique, la cellule #StopATènè n’a remarqué aucune offre d’emploi relative à l’annonce qui circule sur les réseaux sociaux.