ActualitésArts et culture

©Google image
L'Académie en prestation à l'Alliance Française de Bangui

La FECAO, une organisation pour fédérer et défendre les intérêts des musiciens centrafricains

La Fédération Centrafricaine des Orchestres (FECAO) a officiellement lancé ses activités le 5 septembre dernier à l'Alliance Française de Bangui. à Bangui. Le premier bureau élu sera dirigé par Barthélémy Aby Ngomatéké du groupe Canon Star.

L'Assemblée Générale Constitutive de ladite fédération a regroupé plus de 50 musiciens, issus  de plusieurs  groupes d’orchestres de la capitale. Les participants ont communément amandé et adopté les 17 articles des Statuts et les 24 autres du Règlement Intérieur.

Les problèmes inhérents à chaque groupe, les modalités de fonctionnement optimal, les conditions d’adhésions et les possibilités de sanction sont des points pris en compte dans ces documents juridiques. 

"Aujourd'hui, le combat consiste à défendre les intérêts des artistes-musiciens, surtout il y a des orchestres qui sont en train de disparaître. On a regroupé les groupes musicaux pour les mettre en valeur", a expliqué Barthélémy Aby Ngomatéké, président de la FECAO.

Pour Mme Félicité Mavoula de l’orchestre Béafrica Ngombi et Trésorière générale adjointe de la FECAO, c’est l'occasion à jamais pour les orchestres de se relever.

"Je suis contente parce que les orchestres vont souffler. dans les Statuts et le Règlement Intérieur, nous avons adopté beaucoup d'articles. Cette fédération sera en mesure d'apporter un plus aux orchestres".

La FECAO après sa validation, va fonctionner en tant qu’organe de défense de tous les orchestres affiliés.

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères