#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésArts et culture

©Droits réservés
Une vue de l'intérieur du musée, relayée dans le film "Bonne nuit Boganda"

Centrafrique : le Musée Barthélémy Boganda rouvre ses portes au public

A l’occasion de la Journée internationale des musées, le musée Barthélemy Boganda de Bangui a organisé ce mercredi 18 mai 2022, une journée porte-ouverte au bénéfice du public de la capitale. Ce musée, en cours de réhabilitation, a exposé plus de 3.000 objets historiques. Une découverte pour certains, notamment la jeune génération. Une émotion pour d’autres.

Pour cette journée porte-ouverte, la visite est agrémentée par une musique folklorique d’autrefois. Au total, plus d’une centaine de personnes venues de diverses couches sociales, ont fait le tour des expositions. Regardant avec attention les différents objets utilisés par les ancêtres, certains visiteurs se souviennent encore du passé de leurs grands-parents.

« Ça me rappelle la vie que menaient nos parents »

"Ils nous ont présenté une chambre traditionnelle. Dans cette pièce, il y a un lit, le fauteuil du mari, le fourneau de la femme et un mortier avec son pilon. C’est exceptionnel et très émotif pour moi. Puisque, ceci me rappelle la vie que menaient nos grands-parents à l’époque", a déclaré Josué Ngoïta, député de Moungoumba.

Un article légendaire du plus de 40 ans

Parmi les quelque 3.000 articles disponibles dans ce musée, il y a un crocodile de six mètres. Tué sur l’Oubangui par des pêcheurs de l’époque, cette pièce est parmi les précieuses de l’exposition.

"C’est un crocodile qui semait la terreur sur la rivière Oubangui. A l’époque, les gens avaient de la peine à traverser ce cours d’eau pour se rendre à Zongo car il renversait toutes les pirogues. Arrivé à un moment, les pêcheurs se sont mobilisés pour le tuer. Ce n’est qu’après, en 1975, qu’on l’a mis dans ce musée", a fait savoir Georges Davy Toukia, chargé de missions au ministère du Tourisme.

Pour cette année, le ministère du Tourisme, avec l’appui de la Mission logistique française (Mislog), a construit un pavillon où sont installés rien que des objets et documents sur la vie de Barthélemy Boganda, premier président de la République centrafricaine.

 

Lire aussi :

Bangui : Les travaux de réhabilitation du musée Boganda suspendus faute de moyens financiers

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse