ActualitésÉconomie

©RNL/Brice Landry Ndanguy
Le pont de fortune de Sibut

Ouham : La cellule coton s'investit dans les infrastructures à Nana Bakassa

La Cellule Coton de Bossangoa a démarré mercredi 7 août les travaux de réhabilitation du pont de Gbanon. Un ouf de soulagement pour la population des villages reculés de la localité.

L'investissement de la cellule coton dans les infrastructures est significatif pour ces localités productrices de coton mais qui demeurent coupées de la ville. Les responsables de cette structure ne sont pas restés inertes face à la dégradation du pont de Gbanon.

"Les ponts sont fait avec du bois, mais avec la pluie, il y a l'usure donc la dégradation de ces infrastructures. Mais comme il est de notre devoir de s'occuper de l'entretien routier, nous avons pu faire le nécessaire pour réhabiliter le pont" a indiqué Albert Mobeang cadre à la cellule coton de Bossangoa.

 De Bagbo à Bowaï, ce sont des grandes zones de production de coton qui faisaient à l'époque la surproduction cotonnière. Cet axe est indispensable pour les producteurs de coton mais aussi pour la population car les commerçants passent par là pour s'approvisionner" a-t-il ajouté.

L'action de la cellule coton vient redynamiser le secteur de production après le payement des arriérés aux cotonculteurs début août par le ministre du développement rural Honoré Féïzouré.  

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères