#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésÉconomie

©Droits réservés
Des barils remplis de produits pétroliers saisis par les éléments de la force publique

Centrafrique : démantèlement d’un site de contrebande d’hydrocarbure à Bangui

Au moment où le gouvernement déplore la contrebande des produits pétroliers dans le pays, un site de vente illégale a été découvert ce vendredi 04 février 2022 au quartier Gobongo, dans le 8èmearrondissement de Bangui. Plusieurs centaines de barils de carburant, d’une valeur de plus de 50 millions de francs CFA, sont stockés dans une maison d’habitation.

Ce dépôt parallèle est situé dans une parcelle familiale, aux confins du quartier Gobongo où l’on peut visiblement compter plusieurs dizaines de barils remplis de produits pétroliers destinés à la vente. Ces produits sont stockés sans aucune condition sécuritaire préalable. Il s’agit d’une concurrence déloyale et d’un risque pour la population, selon les autorités.

« Cette pratique tue l’économie du pays »

"Le secteur est libéralisé. Ceux qui veulent exercer cette activité doivent se rapprocher du département pour un agrément. Ainsi, ils pourront exercer en toute légalité leur activité tout en payant les taxes et droits à l’Etat. Malheureusement, on importe frauduleusement et on vient stocker dans une maison d’habitation avec risques et périls. Cette pratique tue l’économie du pays" regrette Arthur Bertrand Piri, ministre de l’Energie et de l’Hydraulique.

Selon la direction générale de la Société de stockage des produits pétroliers (Socasp), la contrebande dans le secteur a déjà fait perdre à l’Etat centrafricain plusieurs millions de francs CFA. Pour le chef du département des hydrocarbures, en plus du danger qu’encourt la population environnante, une bataille farouche doit être menée contre cette contrebande.

Lutter contre la contrebande pour sécuriser les populations

"Nous nous rendons compte qu’il est urgent d’agir. Je pense qu’avec le concours des cadres du département ainsi que les instructions de la hiérarchie, nous allons travailler sur cette question pour pouvoir contrôler et freiner la contrebande. Nous devons également sécuriser nos populations. Cette activité doit être exercée légalement" assure le ministre Piri.

Fin janvier 2022, les responsables de la Socasp avait tiré la sonnette d’alarme sur cette propagation du commerce illégal de produits pétroliers en République centrafricaine. Une situation qui prend de l’ampleur à Bangui et pire encore à l’intérieur du pays, après la suppression de l’Agence de stabilisation et de régulation des prix des produits pétroliers (ASRP). Selon d’autres informations, les marqueteurs et acteurs numéro 1 du secteur pétrolier dénoncent aussi cette concurrence déloyale qui freinent déjà le bon déroulement de leurs activités.

 Entretien à écouter :

"La contrebande entrave le fonctionnement des stations voire des dépôts"

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse