#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésÉconomie

©RNL/Brice Landry Ndangoui
Entrée de l'hémicycle de l'Assemblée nationale à Bangui

Centrafrique : l’Assemblée nationale adopte la loi sur l’utilisation de la crypto-monnaie

Les députés ont adopté, le jeudi 21 avril 2022 à l’Assemblée nationale, la loi sur la crypto-monnaie. Une première en Afrique centrale pour faciliter les transactions électroniques par internet. Une frange d’élus a contesté cette loi, qui selon eux, pourrait plonger le pays sous sanctions des institutions financières internationales du fait des risques qu’engendre la crypto- monnaie. Loi très défendue par le ministre des Postes et Télécommunications.

Avant le débat général pour le vote de cette loi, les députés Martin Ziguélé, Anicet Georges Dologuélé et Rachel Ngakola, tous membres de la commission Finance, ont adressé une lettre à leurs pairs pour protester contre l’adoption de cette loi. Selon les contestataires, la République court un risque de propagation et de blanchiment d’argent, de fraude fiscale, d’escroquerie et de financement du terrorisme. Selon eux, cette situation risque de compromettre les appuis budgétaires ainsi que les décaissements de fonds d’institutions financières internationales au profit du pays. D’où nécessité de certaines garanties.

"De quoi ont-ils peur ? Nous avons demandé des garanties. Ils doivent seulement s’entourer de toutes les garanties avant de prendre une telle loi. Car nous parlons au nom de la Nation. Et comme les gens sont tellement pressés, alors, ils vont aller vite en besogne. Mais moi, je n’ai pas cautionné ça" a affirmé Rachel Ngakola, députée de Bambari 1.

« Ils nous ont dit qu’il n’y a pas d’incompatibilité »

Pour sa part, le gouvernement estime que cette loi n’est pas incompatible avec les textes régionaux. Ainsi, selon l’exécutif, elle permettra au pays de contrer les obstacles d’accès aux financements.

"Est-ce que cette loi va à l’encontre des lois internationales qui régissent les finances dans notre pays voire dans la sous-région ? Nous avons travaillé avec des juristes et des financiers. Ils nous ont dit qu’il n’y a pas d’incompatibilité.  Aujourd’hui, le Congo, la République démocratique du Congo et le Cameroun sont en voie. Nous, on a seulement anticipé" a défendu Justin Gourna Zacko, ministre des Postes et des Télécommunications.

Selon les experts, la crypto-monnaie est un type de monnaie numérique avec laquelle les usagers peuvent acheter des biens ou des services. Lesquelles monnaies peuvent être échangées où faire l’objet d’investissements. Mais, sont extrêmement volatiles. Dans la sous-région Afrique centrale, la République centrafricaine est le premier pays a adopté une loi sur le crypto monnaie. Un mécanisme financier encore non-validé par la Banque centrale.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse