#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésÉconomie

©La Renaissance
Des produits agricoles exposés lors de la célébration de la JMA 2022 à Bouar

A Bouar, les organisations paysannes déplorent la mévente de leurs produits exposés à la JMA

La journée mondiale de l’alimentation (JMA) couplée avec la Journée internationale des femmes rurales s’est déroulée du 11 au 12 novembre à Bouar. Selon plusieurs organisations paysannes, la célébration de la JMA ne leur a pas été profitable cette année.

Les acteurs du secteur agro-pastoral en général et particulièrement les agriculteurs du groupement « Tom nêdêya », se plaignent de la mévente de leurs produits exposés pendant la récente JMA à Bouar. Selon ces éleveurs et agriculteurs, tous leurs efforts ont été vains, car les produits proposés au public n’ont pas été convenablement achetés.

"Les deux sacs d’arachides, que nous avons amenés, ne sont pas achetés et nous les avons ramenés à la maison. Nous avons seulement évacué tous les sacs de manioc mais, nous n’avons pas assez gagné. Nous voulions que tous nos produits soient achetés. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Nous sommes déçus" s’est plainte Eugénie Dylla, membre du groupement « Tom nêdêya ».

Une foire agricole

Les responsables de l’organisation des femmes rurales de la Nana-Mambéré, déplorent, elles aussi, la mévente de leurs produits agricoles. Elles demandent aux acteurs qui appuient le monde rural de les soutenir dans l’organisation d’une foire agricole devant leur permettre d’écouler les produits invendus.

"Par rapport à la demande des paysans, je suis obligée d’envisager une foire agricole pour la vente de leurs produits. Les paysans se sont beaucoup plaints à cause de la mévente. Ainsi, j’aimerai que les partenaires m’aident à organiser une foire pour évacuer les produits invendus" a supplié Sylvie Akanandji, présidente de l’organisation des femmes rurales de la Nana-Mambéré. C’est pour la 3ème fois que la ville de Bouar a accueilli les festivités de la Journée mondiale de l’alimentation (JMA). Les 2 premières festivités avaient été plus profitables aux producteurs agricoles.

- Lire aussi : Célébration de la Journée mondiale de l’alimentation à Bouar. Quel est le bilan ?

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse