ActualitésÉducation

Perturbations dans le démarrage du second tour du baccalauréat 2016

Les candidats admis au second tour du baccalauréat de l'enseignement général session de juillet 2016 ont exigé des responsables les relevées de notes. Ils ont composé ce vendredi les épreuves écrites sur l’ensemble du territoire national. Ces épreuves ont démarré avec un retard de plus de 2 heures de temps dans certains centres du fait de l'absence des listes de certains candidats à ces examens.

Au lycée de Bimbo par exemple, les premières épreuves ont été lancées après 10h 30mn. Certains candidats n'ont pas leurs relevés de notes en vue de faire le choix des matières à composer. Ils se sont donc opposés au lancement des épreuves.

Une des candidates, Victoire Zamélo, s'est inquiétée de composer sans ses relevés de notes. « A la proclamation, nous avons écouté nos noms à la radio. Malheureusement nous n’avons pas eu nos relevées de notes. Nous demandons que ces relevés nous soient présentés. Mais les professeurs nous ont exigé de composer sans ces relevés de notes et de choisir les matières au hasard », a-t-elle indiqué.

Une situation également élucidée par Simplice Mobai. « La plupart des candidats, une cinquantaine, n'ont pas de relevée. Comment allons-nous composer ? » s'est interrogé ce candidat au Bac.

Le président du centre du lycée de Bimbo a reconnu ses insuffisances et a affirmé s'y atteler depuis hier soir pour pallier le problème.

« Ces candidats qui n'ont pas été identifiés sur la liste qui était en ma position n'avaient pas leur tableau de notes. Ils ne savaient pas quelle matière choisir pour le second tour », a reconnu (Xavier) le président du centre. Il a aussi mentionné que « Compte tenu de l'urgence, je leur ai dit que je vais me mettre en rapport avec la Direction des Examens et Concours » et par conséquent « il faudrait qu'ils viennent et qu'on lance les épreuves ».

Ces dysfonctionnements sont généralisés dans les établissements du secteur public et privé. Des désagréments avaient été également relevés lors de la proclamation du 1er  tour. Plusieurs candidats, qui avaient régulièrement suivi leurs noms à la radio n'avaient pas retrouvé leurs noms sur les listes. Par ailleurs, certains candidats qui n'ont pas été appelés à la radio à la proclamation du 1er tour, ont vu leurs noms parmi ceux du 2nde tour.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères