ActualitésÉducation

©RNL/Stéphane Andjiyo
Vu d'une école à l'intérieure du pays

Kémo : Plusieurs écoles ne sont pas encore ouvertes

Plus d'un mois après la rentrée officielle des classes pour le compte de l'année scolaire 2019-2020, plusieurs écoles éprouvent encore des difficultés à ouvrir leurs portes. Ces établissements scolaires ne sont pas dans les conditions requises pour accueillir les élèves et à cela, s'ajoute l'absence des enseignants qualifiés.

La rentrée scolaire 2019-2020 a été placée sous le signe de l'équité. Un mois après l’ouverture officielle des classes, plusieurs enseignants affectés à Dékoa n'ont pas encore pris le service. Ce manquement impacte déjà le calendrier scolaire dans la localité. Dans le but de booster les choses, le chef de la circonscription scolaire et inspecteur du fondamental 1, Maxime Loubato appelle les parents à nettoyer les écoles.

"L'école c'est l'avenir de nos enfants. Il est inadmissible que les parents ne laissent pas les enfants venir étudier. L'association des parents d'élèves doit tout faire pour que les élèves reprennent le chemin de l'école dans un environnement propre", a-t-il lancé.

Face à cette situation, Maxime Loubato prône la fermeté vis-à-vis du personnel enseignant qui traine les pas à Bangui. "Je lance un appel aux fonctionnaires enseignants de regagner dans un bref délai leurs postes sous peine de sanction administrative", a-t-il mis en garde.

Cette situation à Dékoa est un exemple parmi tant d’autres dans la Préfecture de la Kémo et dans certaines régions de la RCA où l’insécurité et le manque de moyens de transport font que plusieurs écoles n’ont pas encore rouvert leurs portes au titre de cette nouvelle année scolaire.

 

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères