#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésÉducation

©Renaissance
Le président Faustin Archange Touadera, remettant un kit scolaire à un élève lors d'une cérémonie officielle de la rentrée scolaire à Bangui, octobre 2021

Centrafrique : reprise timide des cours dans certains établissements scolaires de Bangui une semaine après la rentrée officielle

Une semaine après le lancement de la rentrée scolaire 2022-2023, la reprise des cours demeure timide dans certains établissements scolaires publics de Bangui. C’est le constat fait, ce lundi 03 octobre 2022, par Radio Ndeke Luka qui a fait le tour de quelques établissements de la capitale.

C’est la renaissance de l’ambiance dans la cour de certains établissements scolaires publics. Ce sont des retrouvailles entre camarades de classe après quelques mois de séparation. Çà et là, des petits groupes de causettes entre amis. Cependant, les salles de classes sont encore vides. Une reprise visiblement timide. Au lycée de Bimbo tout comme au lycée de Fatima, les parents continuent d’inscrire leurs enfants.

"Je suis juste venu pour payer les inscriptions de mes enfants" annonce Jocelyn Mokodobé, un parent d’élève.

Au lycée technique, les choses sérieuses ont déjà commencé avec les élèves de la terminale.

« Nous avons pris les cours de français et d’anglais »

"J’ai vu les professeurs et les élèves partout. Il y a un peu de mouvement. Ce matin, nous avons pris le cours de français et après, celui d’anglais" témoigne Maurice Stéphane De-Nzanga, élève en classe de terminale G2.

Au lycée d’application de l’Ecole normale supérieure, incertain, cet apprenant attend son professeur de biologie pour les cours de 13 heures.

"Certains professeurs ne sont pas là mais d’autres viennent quand même pour suivre le programme. Nous avons cours de biologie à partir de 13 heures. Le professeur nous a rassuré qu’il sera là pour le dispenser" explique un apprenant de la 1ère.

Dans le même établissement scolaire, les autorités administratives confirment la reprise des cours. Du moins, elles reconnaissent qu’elle se fait de manière graduelle.

"Les cours ont été effectifs, mais de manière graduelle. Cela veut dire que les tous premiers jours, les enfants viennent par curiosité mais petit à petit. Ils prennent goût à trouver leurs professeurs avec qui, ils échangent. Aujourd’hui, c’est la reprise mais elle n’est pas totale" reconnaît Godefroy Koulou, censeur du 1er cycle au lycée d’application de l’Ecole normale supérieure.

Lancée depuis le mardi 27 septembre dernier, cette reprise des cours peine à atteindre sa vitesse de croisière. Contrairement aux établissements privés, la reprise reste timide dans plusieurs établissements publics de Bangui.

 

Lire aussi :

Centrafrique : F.A Touadéra lance officiellement la rentrée scolaire 2022-2023

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse