ActualitésEnvironnement

©RNL
Vue d'une route non bituméé en état de dégradation

Haute-Kotto : Bria, les routes fortement dégradées, la Mairie impuissante

Suite à des pluies diluviennes qui sont abattues ces derniers jours dans la ville de Bria, les routes se sont profondément dégradées. Ce qui pose un sérieux problème d’accessibilité à certains endroits par la population, les humanitaires et les conducteurs qui empruntent régulièrement ces voies. La municipalité appelle à la rescousse la Minusca.

 

« Routes en latérite non bitumées, sol boueux le long des axes, les flaques d’eau tous les trois mètres, ces choses surviennent à chaque fois que la pluie s’abat sur la ville, ce qui rend certaines voies inaccessibles en véhicule ». A décrit un habitant de la ville. Cette impraticabilité est due au manque d’entretien régulier des routes. A l’exemple du tronçon qui relie le centre ville au site des déplacés de PK3 à la sortie ouest qui se trouve actuellement dans un état de délabrement avancé. « Il y a beaucoup de choses qu’il faut déployer sur cette route. Il est difficile à un véhicule d’évacuer très rapidement, un cas d’urgence à l’hôpital car la voie est remplie de nid de poule, nous demandons qu’elle soit réhabilitée », a déploré Inouss, un conducteur humanitaire.

Toute fois, cet axe est la seule voie qui relie le grand site des déplacés internes du PK3 au centre ville de Bria.

Les autorités locales quand à elles, quoi que conscientes de ces réalités, sont dépassées par les évènements. Elles sont confrontées à des contraintes financières et au manque d’équipements techniques pour faciliter les travaux d’aménagement et répondre ainsi aux attentes de la population dans ce sens. Elles demandent à la Mission Onusienne de leur prêter main forte : « La municipalité de Bria est consciente du problème de circulation sur l’axe PK3-centre ville. Pour l’instant, nous n’avons pas la possibilité de faire quelque chose car nous sommes confrontés à des problèmes financiers. Nous sollicitons un apport de la part de la Minusca pour nous aider à remédier à cela », a expliqué Maurice Balékouzou, maire de la ville de Bria.

Au-delà de l’intérieur de la ville, les routes qui mènent à Bria, sont de même dans une situation de dégradation qui constitue jusque-là, des achoppements pour les trafics et autres moyens de transports routiers.

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères