ActualitésEnvironnement

©voanews
Image du désastre d'un village près d'une zone minière au Brésil

RCA : L'environnement en danger dans la Nana-Mambéré

L'exploitation des mines d'or à Koundé et Abba dans la Nana-Mambéré (Ouest) cause des dégâts environnementaux énormes. Situation décriée par la population qui appelle à l'aide le Gouvernement.

Partout dans les localités situées dans les sous-préfectures de Baboua et Abba, les populations se plaignent des dégâts environnementaux causés par les engins des sociétés chinoises d'exploitation minière. Ces engins détruisent la flore et la faune dans ces zones exploitées. "Ces machines devient les lits des cours d’eau, détruisent les galeries forestières et creusent de grands trous non refermés après les travaux".

Les espèces aquatiques et les arbres le long des cours d’eau ainsi exploités sont menacés de disparition car cette exploitation constitue une sérieuse menace pour l'écosystème de ces localités (Koundé, Baboua, Abba) et les villages d'alentour.

Au mois de juin 2018,  Fleury Panbandji, Directeur Général du Fond National de l’Environnement lors d’une mission dans ces chantiers miniers, a également constaté ces énormes dégâts causés par ces machines. Selon lui : "Ces sociétés devraient payer de fortes amendes pour permettre aux autorités locales de ces zones de retracer de nouveaux lits des cours d’eau, remettre de nouvelles espèces aquatiques et procéder au reboisement".

Selon le constat du correspondant de Radio Ndékè Luka dans la Région, la plus part des responsables de ces sociétés sont partis en congé et les habitants de ces zones sont inquiets. Ils appellent le gouvernement à trouver des solutions urgentes à ces dégâts environnementaux.

Le ministre des Eaux et Forêts, instruit sur l'affaire s'était rendu le samedi 13 octobre à Koundé pour toucher du doigt, les dégâts causés par ces sociétés minières chinoises actives dans la zone.

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères