ActualitésEnvironnement

©RNL/Gildas Nabeza
Siège de la Coordination nationale de l'Environnement le 18 septembre 2018

COP 24, la RCA opte pour la résilience et l'adaptation climatique

Plusieurs acteurs de lutte contre les effets du changement climatique ont peaufiné leurs stratégies les 12 et 13 novembre à Bangui dans le cadre de la participation à la conférence climat prévue en décembre 2018 à Katowice en Pologne. Une initiative portée par le gouvernement en partenariat avec le PNUD et le WWF.

La République Centrafricaine entend défendre ces projets en matière d’adaptation et d'atténuation selon Parfait Désiré Zoga, coordonnateur de la plate forme, gestion durable des ressources naturelles et de l’environnement. « Lorsqu’on parle de changement climatique, il y a toujours deux tendances : l’atténuation et l’adaptation. Nous estimons que nous ne sommes pas un pays pollueur. Avec 0,02% de CO2 émis, cela est supposé négligeable comparativement à d’autres pays », a-t-il indiqué.

En prenant part à ses discussions en position de victime, deux points constituent le pilier d’arguments du pays. « Nous sommes beaucoup plus victimes, c’est pourquoi nous mettons plus l’accent sur l’adaptation et l’agriculture résiliente » a-t-il ajouté.

La démarche n’est pas seulement celle de la République Centrafricaine. Elle s’inscrit aussi dans une approche plus globale. « Il y a douze grands groupes au niveau de la Cop et la RCA fait partie de G77 avec la Chine. Notre position doit s’arrimer avec la position globale, non seulement de la Comifac mais de ce groupe là, et nous avons des points spécifiques portés par ce groupe ».

La République Centrafricaine est partie prenante à l’accord de Paris sur le climat en 2015 et s’inscrit dans le Fond Vert. La rencontre climat de Pologne s’inscrit dans un contexte où les Etats-Unis disent adieu à la Cop 21 signé sous l’administration Obama.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères