ActualitésEnvironnement

©Aurelio Gazzera
La destruction de l'environnement à Bozoum à la suite des travaux miniers, le 27 avril 2019

Kémo : Les habitants appelés à protéger l'environnement

La coupe anarchique des arbres devient inquiétante à Sibut, chef lieu de la Kémo. Une situation préoccupante pour les responsables des Eaux et Forêts qui appellent la population à la protection de l'environnement.

Les feux de brousse et la coupe des bois pour en fabriquer les briques sont récurrents à Sibut. Cette politique contribue à la dégradation de l'environnement. Conséquences, la localité de Sibut fait face à une élévation de la température menaçant la santé de la population.

Ordinaire Konding, responsable forestier de Sibut, appelle les habitants de la ville à planter chacun au moins 10 arbres pour pallier le problème en cette période pluvieuse. "Ces coupes d'arbres ne sont pas bonnes sur le plan écologique. Avec ce rythme, il est temps que la population s'investisse dans le reboisement pour éviter les effets néfastes de la déforestation" a-t-il plaidé.

Pour ce faire, le département des Eaux et forets dit disposé des pieds de teck pour stimuler le reboisement. "Nous avons les pépinières de teck pour compenser les arbres coupés. Il est salutaire pour la population de s'intéresser à l'environnement et faire l'économie des problèmes environnementaux dans la Kémo" a-t-il ajouté.

Malgré que la ville de Sibut ait accueillie la célébration de la journée mondiale de l'arbre, le changement du comportement ordinaire afin de booster le reboisement reste un défi important pour les environnementalistes.   

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères