COVID-19 : Tous ensemble face au virus

ActualitésEnvironnement

©Païnam
Fabrication des pavés avec des déchets plastiques à la sortie nord de Bangui, février 2020

RCA: Des pavés fabriqués à base des déchets plastiques pour protéger l'environnement

Inspirés des modèles asiatiques et africains, des jeunes Centrafricains s'engagent pour la protection de l'environnement par la collecte des déchets plastiques transformés en matière pour la construction des pavés. Une initiative qui vise essentiellement à assainir la ville de Bangui et à sauvegarder la nature.

L'initiative est portée par les jeunes de l'association Vision Plus de Gbaloko situé à 16 Kilomètres de Bangui. L’idée est née des difficultés majeures rencontrées par la municipalité dans la collecte des déchets plastiques dans la ville. Les jeunes de ladite association bien qu'étant inspirés des modèles asiatiques et africains n'ont pas aussi attendu pour développer leurs propres initiatives locales pour la sauvegarde de l’environnement en Centrafrique. "Quand nous avons fait le constat des déchets plastiques qui longent les rues, les marchés et les espaces publics, nous nous sommes aussi rendus compte qu'il n'y a pas de politique publique pour y remédier, c'est pourquoi nous avons initié ce projet," a justifié Elisée Painam, responsable de l'association Vision Plus  pour justifier l'initiative.

Cette action citoyenne de la jeunesse centrafricaine se traduit par la collecte des déchets plastiques, leur transformation en matière molle puis en fabrication des pavés. Pour collecter les déchets plastiques, des jeunes valides sont engagés dans les huit arrondissements de la ville de Bangui.

Si un projet de bâtiments publics normal devrait nécessiter un important investissement avant la réalisation, l'initiative portée par ces jeunes par contre ne nécessite pas un coût majeur. Elle demande juste le respect d'un certain nombre d'étapes. " La technique de fabrication est simple et peu coûteuse. Elle consiste à fondre ces déchets plastiques collectés dans un récipient mis sur le feu, entre autres des chaises cassées, de nylons, des bassines ou encore des vieux seaux. La pâte obtenue est ensuite passée à travers un moule pour produire des pavés solides" a expliqué Rostand un des fabricants.

Par souci de capacité opérationnelle et logistique, la municipalité centrafricaine éprouve depuis plusieurs années déjà des difficultés majeures à collecter les déchets plastiques pour assainir l'environnement. Ce qui met le pays face à de nombreux enjeux écologiques. Cette situation n'a pas laissé insensible les acteurs de la société civile centrafricaine qui, par des initiatives locales et personnelles appuient le gouvernement dans la sauvegarde de l'environnement.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères