ActualitésJustice

©RNL / Ines Laure Ngopot
Des ex-Séléka et des Antibalaka devant la barre de la Cour criminelle lors de la première session, le 30 juillet 2018

RCA : Démarrage le 19 novembre de la 2ème session criminelle de Bangui

Les audiences de la deuxième session criminelle 2018 de la Cour d'Appel de Bangui se démarreront du 19 novembre au 20 décembre. Selon les textes en vigueur, le choix des représentants du peuple dans les audiences s'est fait samedi 9 novembre.

15 personnes, dont 5 femmes et 10 hommes, ont été tirées au sort parmi plus de cinquante personnes venues des villes de Bangui, Sibut (Kémo), Mbaïki (Lobaye), Bossembélé et Bimbo (Ombella-M'Poko). Elles doivent siéger aux côtés des juges de la Cour d'Appel de Bangui. L'audience extraordinaire du choix des jurés s'est tenue en présence des accusés et des avocats.

Fred Camille Kanon-Yassoungou, l'un des lauréats, a promis d'être "objectif dans la tâche qui lui a été confiée"

Pour le Procureur Général près la Cour d'Appel de Bangui, Eric Didier Tambo, "Les jurés vont composer la Cour. Le législateur a dit qu'en ce qui concerne les crimes de sang, il faut nécessairement les représentants du peuple en plus du Procureur général qui représente la société".

Le magistrat a souligné qu'une session de renforcement de capacité des 15 jurés sera organisée avant le démarrage des audiences. "Dans les jours à venir, ils vont faire une formation en ce qui concerne leurs obligations parce qu'ils sont comme des juges", a-t-il précisé.

La deuxième session criminelle de la Cour d'Appel de Bangui fait suite à la première qui s'était déroulée du 16 juillet au 31 août 2018. 26 dossiers étaient inscrits au rôle, 15 ont été évoqués et 11 renvoyés parmi lesquels le dossier de Abdoulaye Hissène, un des chefs de fil de FPRC.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères