Elections 20/21 en Centrafrique

ActualitésJustice

©CPI
Dominique Ogwen, lors d'une audience à la CPI

Centrafrique : Dominique Ongwen, un des leaders de la LRA, reconnu coupable par la CPI

Dominique Ongwen, un des chefs militaires de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA), est  reconnu coupable de crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis en Ouganda. Ce verdict de la Cour pénale Internationale (CPI) est rendu en vertu de l'article 74 du statut de Rome. Cependant, la peine sera précisée lors d’une autre audience.

Selon la chambre de première instance de la CPI, Dominique Ongwen est coupable de 61 crimes de guerre et de crime contre l'humanité commis dans le nord de l'Ouganda entre le 1er juillet 2002 et le 31 décembre 2005.

Les juges ont conclu que les preuves présentées par l'accusation prouvent en effet la culpabilité de l'accusé. Cette décision rendue est fondée exclusivement sur le droit applicable et sur les preuves produites et examinées au procès.

Ancien enfant soldat devenu un des principaux commandant de la brigade Sinia de la LRA, l'Armée de Résistance du Seigneur, de Joseph Kony, Dominique ONGWEN était accusé au départ de 70 chefs d'accusations entre autre meurtre, traitements cruel de civils, pillage, assassinat et de crimes d'esclavage d'enfants.

Reconnu coupable de ces crimes, Dominique Ongwen n'est cependant pas encore situé sur la peine qu'il encourt, ce qui sera l'objet d'une prochaine audience.

Arrêté en RCA entre Nzako et Yalinga dans le sud-est du pays par la Seleka en janvier 2015, il est également cité dans plusieurs crimes et attaques dans les régions de Haut Mbomou et Mbomou, et ce, depuis 2008.

En raison de nombreux crimes dont il s’est rendu coupable, les Etats-Unis avaient mis à prix sa tête à hauteur de 5 millions de dollars US.  Il a été transféré à la CPI en 2015. Son procès a débuté le 6 décembre 2016 et a duré 234 jours.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse