#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésJustice

©RNL/Inès Laure N'gopot
Affiche de sensibilisation de la CPI au profit des victimes

Centrafrique: des victimes de violences sexuelles assistées par un programme de la CPI

Lancé en février dernier, le Fonds au profit des victimes de la Cour pénale internationale (CPI) poursuit la mise en œuvre de son projet d’assistance aux victimes centrafricaines. Il a rencontré ce lundi 06 décembre 2021 à Bangui, certaines victimes vulnérables et marginalisées ayant survécu à des crimes sexuels.

Le Fonds au profit des victimes met en œuvre depuis février 2021 un programme d'assistance dans certaines préfectures de la République centrafricaine. Cependant à Bangui où il existe une partie des personnes visées, certaines victimes ne sont pas informées de son existence. Pour ce lundi, la plateforme des victimes a rencontré le représentant pays de ce programme de la CPI. Occasion pour les responsables de présenter les grandes lignes du projet.

"Pour l’instant, on a un programme multi annuel qui est composé de 5 projets. Ces projets concernent les préfectures de la Lobaye, de la Kemo, de l’Ombella-Mpoko, de l’Ouham et de l’Ouham-Pendé. Par ailleurs, nous avons 2 programmes pour la ville de Bangui et ses environs" a précisé Bertin Lukeba, représentant pays du Fonds au profit des victimes centrafricaines.

Pour la Fondation Mukwege, une des organisations qui exécutent ce programme auprès de plus de 400 personnes victimes de violences sexuelles, l’objectif est d’accompagner ces personnes à retrouver toute leur aptitude afin de reprendre normalement la vie active.

"Il y a deux piliers sur lesquels le projet va travailler. Notamment le renforcement, sur le plan psychologique, des personnes victimes de violences sexuelles liées aux conflits armés. Ensuite, leur apporter un soutien matériel pour leur permettre de mener des activités génératrices de revenus en vue de faire face aux besoins de leurs familles" a affirmé Amos Dembélé, directeur pays de la Fondation Mukwege.

Le budget consacré au premier cycle annuel du Programme d’assistance à ces victimes s’élève à 892.000 euros, soit plus de 500 millions de francs CFA. Une enveloppe obtenue grâce aux contributions volontaires des gouvernements du Japon, de la Finlande, d’Andorre et de l’Estonie.

 

Sur le même sujet:

Centrafrique-CPI: le fonds au profit des victimes rejette la déclaration d’Aristide Briand Reboas sur l’assistance aux victimes de 2003

RCA/CPI: les 200 victimes prises en charge continuent de réclamer justice

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse