#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésJustice

©La Renaissance
Inès Valérie Ouaby Bekaï prêtant serment devant le président de la République

Centrafrique : l’effectif des juges constitutionnels porté à six après la prestation de serment de Inès Valérie Ouaby Bekaï

Une nouvelle juge a été installée ce mardi 15 novembre à la Cour constitutionnelle. Il s’agit de la magistrate Inès Valérie Ouaby Bekaï. Elle a été installée par le président de la République Faustin-Archange Touadéra et vient ainsi compléter l’effectif des juges constitutionnels à six.

La magistrate Inès Valérie Ouaby Bekaï a été élue par ses pairs. Sa désignation a été entérinée par un décret signé le 12 août dernier. Ce mardi, à la Cour de cassation, dans sa toge tricolore, main droite levée, elle a prêté serment devant le président de la République : "Je jure de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge, de respecter scrupuleusement mes obligations de réserves, d’impartialité et de neutralité politiques dans le strict respect de la Constitution ; de garder les secrets de délibération et de me conduire en tout, comme un digne et loyal juge constitutionnel" a proclamé Valérie Ouaby Bekaï, juge constitutionnelle.

Désormais juge constitutionnelle, l’assermentée est consciente de la tâche qui l’attend. Elle promet s’y investir davantage.

"Je pense que je serai capable d’apporter une pierre à l’édifice notamment, aider et servir mon pays à travers cette juridiction. Je ne serai pas influencée puisque je suis magistrate de formation. Il n’y a pas de petit juge, ni grand juge. Ce n’est pas parce que je suis une femme que je pourrai tenir" a affirmé Inès Valérie Ouaby Békaï.

Agée de 48 ans, magistrate de 2ème grade, 6ème échelon, Inès Valérie Ouaby Bekaï exerce dans le corps judiciaire depuis plus de 12 ans. Elle a respectivement occupé le poste de parquetier, de procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Bimbo ainsi de nombreuses fonctions dans le corps judiciaire. Elle remplace ainsi donc à la cour constitutionnelle, Nadine Pingama-Modo, décédée en avril dernier. L’effectif des juges constitutionnels est donc porté à six, en attendant le remplacement de Danièle Darlan et Trinité Bango Sangafio, admis à la retraite. Selon la Constitution du 30 Mars 2016, le neuvième juge constitutionnel devrait être désigné par le président du sénat, cette institution jusque-là n’est pas encore mis en place.

Lire aussi :

Centrafrique : 6 nouveaux magistrats prêtent serment à Bangui

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse