#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésJustice

5 ans de prison pour les 7 militaires et gendarmes retraités

5 ans d’emprisonnement ferme et 500 000 francs CFA (environ 769 euros) d’amende chacun. C’est le verdict rendu ce mercredi 31 août 2011, par le tribunal Correctionnel de Bangui contre les 7 militaires et Gendarmes retraités.

Les 7 militaires et Gendarmes retraités étaient poursuivis pour 7 chefs d’accusation notamment : violences et voix et faits, séquestration, vol, menace de mort, pillage, destruction de l’édifice publique et dégradation d’un édifice public.

En effet ils avaient été arrêtés lors d’une manifestation, jeudi 4 septembre 2011, au cours de laquelle ils avaient enlevé et séquestré le Médiateur de la République, Mgr Pomodimo. Ils avaient conduit ce dernier de force à la représentation de l’Union Européenne à Bangui.

Le Médiateur de la République Paulin Pomodimo ne s’est pas constitué partie civile. De ce fait, les excuses et la demande de libération formulées par le Collectif des militaires et Gendarmes retraités sont demeurées sans effet sur la procédure.

Néanmoins, le verdict rendu par le tribunal est contesté par le collectif de ces anciens hommes en treillis. Selon Armand Keko, délégué dudit collectif, « le procès s’est déroulé sans les témoins à charge et à décharge, donc il s’agit d’une condamnation injuste. Il y avait de ce fait une carence de procédures. Le collectif entend interjeter appel ».

A titre de rappel ces anciens militaires et gendarmes retraités revendiquent le paiement de 31 mois d’arriérés de salaire ainsi que leur frais d’accompagnement à la retraite qui s’élève à 19.650.000 francs à verser à chacun (environ 30230 euros).

Dans cette même affaire, ces militaires en retraite avaient pointé un doigt accusateur vers le ministre délégué à la Défense nationale, Jean Francis Bozizé pour détournements de fonds. Un dossier relayé par les directeurs de publication « Les Collines de Bas-Oubangui » et « Médias + » traduits en Justice puis libérés par la suite.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse