#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésJustice

Comprendre la sorcellerie pour mieux juger au tribunal

Les professionnels de la Justice de la vile de Bouar (ouest) sauront bientôt mieux  dire le droit sur les pratiques du charlatanisme et de la sorcellerie dans l’exercice de leurs fonctions. A cet effet, 12 d’entre eux relevant du ressort de la Cour d’Appel de la localité poursuit ce 22 février 2012, une formation sur l’anthropologie.

Il s’agit d’édifier ces magistrats sur les dispositions du code de la procédure pénale, en ce qui concernent  les infractions de charlatanisme et de la sorcellerie  qui suscitent depuis belle lurette des débats  entre les professionnels de droit.

Selon le correspondant de Radio Ndeke Luka qui a relayé l’information mercredi, « cette formation constituerait une bouffée d’oxygène pour les personnes âgées souvent accusée de crimes relevant de ces pratiques. Ces dernières ont toujours fait les frais de la vindicte ou Justice populaire ».

La formation est organisé par le ministère de la Justice avec l’appuie l’Union Européenne. Il prendra fin le 25 février 2012.

Notons que la pratique de la Justice populaire liée au charlatanisme et de la sorcellerie n’est pas l’apanage de la ville de Bouar. A titre d’exemple, en 2011, plus 3 cas ont été signalés à Bozoum (nord-ouest).

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse