#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

Recensement électoral, décalage des opérations dans certaines villes de Centrafrique

Le recensement électoral dont le démarrage est annoncé ce 22 septembre 2010 par la Commission Electorale Indépendante  (CEI) n’est pas encore effectif à Bangui, capitale du pays et dans certaines villes de la Centrafrique.

Dans certains arrondissements de Bangui comme le 1er, le 2e et le 5e arrondissement, les membres des comités locaux participent encore à leur dernière séance de formation présidée au centre culturel BE OKO par le révérend pasteur joseph BINGUIMALE, président de la commission électorale indépendante.

Même situation à Berberati dans le sud-ouest du pays où les membres de la CEI locale sont entrain d’être formés avant qu’ils puissent aller former les agents recenseurs.

Mais le président de la CEI locale de Berberati Sylvain LIMA a affirmé que les opérations du recensement électoral démarrent le lundi 27 septembre.

Par contre à Ndélé dans le nord-est, 31 superviseurs et 66 agents recenseurs ont déjà débuté ces opérations depuis ce matin dans les 36 bureaux ou centres de recensement mis en place par les comités locaux.

Selon le rapporteur de la CEI Rigobert VONDO interrogé par Radio Ndeke Luka, ce petit décalage ne va pas jouer sur le calendrier électoral puisque le délai imparti pour ce recensement est de 30 jours.

Il a ajouté que, c’est probablement le 23 ou le 24 septembre 2010 que ces opérations devraient démarrer à Bangui. Le recensement se fait sur présentation d’une copie certifiée d’acte de naissance, d’une carte nationale d’identité, d’un permis de conduire, d’un passeport ou d’un document administratif délivré par le procureur de la République.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse