ActualitésPolitique

Mohamed Moussa Dhaffane, un proche de Djotodia, demande un réajustement de la transition

Le général Mohamed Moussa Dhaffane, ancien ministre d’Etat aux Eaux et forêts, et 2ème vice-président de la coalition Séléka, a demandé mercredi un réajustement de la transition. Lors d’une conférence de presse à Bangui, il a appelé les nouvelles autorités centrafricaines à prendre en compte les accords de Ndjamena, qui, selon lui, n’ont pas été respectés.

« Les accords de Ndjamena disent, dans les propos liminaires, que la démission de Djotodia a été négociée. Il y a un certain nombre de postes qui ont été donnés à la Séléka. Parmi ces postes, la Primature (le poste de Premier ministre). Mais cet engagement n’a pas été respecté », a affirmé le général.

Mohamed Moussa Dhaffane a précisé que le réajustement demandé  ne signifie point changer de président ou de gouvernement.

Selon lui, les Centrafricains doivent s’asseoir autour d’une table pour discuter, négocier, harmoniser les positions et avancer dans l’intérêt supérieur de la Nation. 

Plusieurs fois lors de cette conférence, Mohamed Dhaffane est revenu sur ces accords de Ndjamena qui, selon lui, constituent le « fondement » ou encore le « socle » de l’actuelle transition en République Centrafricaine (RCA).

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères