#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

Le consulat de Centrafrique à Douala saccagé

Mercredi 03 novembre 2010, il s’y est passé des choses graves au consulat de République Centrafricaine à Douala. Des ressortissants Centrafricains ont mis le bâtiment situé à la Rue King Akwa à sac. Au cours de l’affrontement avec leurs compatriotes, le vigile en faction et le responsable de la Commission électorale ont été grièvement blessés. Le vigile est mort sur place tandis que le responsable de la commission électorale a été transporté à l’hôpital. Les assaillants, qui se présentent comme des sympathisants de l’ex-président Centrafricain Ange-Félix Patassé, exigeaient d’être inscrits sur les listes électorales. Ils disaient vouloir prendre part à l’élection présidentielle du 23 janvier prochain. Face semble-til au refus des fonctionnaires du consulat de leur délivrer des cartes d’électeur, ils ont décidé d’user de la méthode forte.

Fous de rage, les requérants se sont mis à tout casser. Le mobilier a été vandalisé. Les ordinateurs démolis. Les employés brutalisés. Célestin Yoro, le responsable de la sécurité a été mortellement poignardé. Les policiers camerounais qui tentaient de ramener l’ordre ont aussi été pris à partie par les casseurs Centrafricains. Courroucés par la réaction des étrangers, les riverains du consulat, solidaires des forces de l’ordre, sont intervenus et ont riposté. La police aura ensuite du mal à les contenir tant ils voudront « en finir » avec la dizaine d’émeutiers retenus au consulat.

Ils accusent le consul de Centrafrique à Douala de discrimination et soutiennent que le consul veut les empêcher de voter lors des élections de janvier 2011 à cause de leur coloration politique.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse