ActualitésPolitique

Campagne électorale, ambiance en province

Changement de ton et d’ambiance ce 12 janvier 2011 dans certaines villes des régions de la Centrafrique, pour la campagne électorale.

A Obo dans l’extrême sud-est, une ambiance généralisée a été observée après l’arrivée de deux candidats à savoir René Théodore NZANGA, candidat indépendant et celui de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Rassemblement (UNADER), Clément Loutomboye. Ces candidats ont un agenda bien chargé par la semaine. Des tournées dans les villages périphériques de la ville sont au programme.

Cependant, les membres locaux de la CEI attendent toujours le versement de leurs reliquats d’indemnité avant la reprise de leur travail. Les matériels électoraux lourds annoncés ne sont pas toujours arrivés dans la ville.

A Ndélé, deux candidats aux législatives ont débarqué dans la ville de Ndélé où ils ont tenu meetings le 11 janvier. Seulement, la population se plaint du comportement des députés de la circonscription qui, après leurs élections, ne retournent plus dans cette ville, préférant s’installer à Bangui, la capitale du pays.

Même son de cloche à Birao dans le nord où, malgré l’absence des candidats, les partisans des différents partis ont donné le ton à la campagne électorale. Des effigies des candidats sont visibles dans presque toute la ville.

Par ailleurs, l’implication du Haut Conseil de Communication est visible dans ces villes de l’intérieur. Une mission de l’institution s’est rendue à Nola au Sud. Cette mission conduite par le conseiller Vernant TIENDO s’est entretenue le 11 janvier avec les journalistes des radios communautaires de la localité. L’objectif de cet entretien est de présenter aux journalistes les règles, la déontologie et le travail du journaliste pendant la période électorale.

A deux jours de cette campagne, au plan médiatique, on déplore quelques manquements et insuffisances après deux jours de son démarrage. Dans un communiqué publié le 11 janvier, le HCC (Haut conseil de communication) relève des comportements et actes contraires à la loi. Des journalistes sont épinglés. Des reproches sont aussi adressés à des candidats ou représentants de candidats.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères