ActualitésPolitique

©Facebook
Jean Serge Bokassa, ancien ministre et homme politique indépendant

"Le choix de Touadera de nommer les groupes armés ne respecte pas la constitution. Ce choix est une compromission" Selon Jean-Serge Bokassa

L'ouverture du président Faustin Archange Touadera aux groupes armés ne convainc pas son allié désormais en disgrâce Jean-Serge Bokassa ancien ministre de l'Administration  du territoire dans le gouvernement Sarandji et ancien ministre de la Promotion de la Jeunesse et Sport sous Bozizé, ancien député à l'Assemblée nationale. Coordonnateur du Principal du Mouvement Kodro Ti Mo Kozo Si, un cercle de réflexion politique opposé à Faustin Archange Touadera comme vous pouvez écouter dans cette interview.  Selon lui, cette posture n'est pas compatible à la constitution. Une compromission qui tranche avec les aspirations des victimes. Il parle de la démission de la Cour Pénale Spéciale.

Il critique certaines dispositions du code électoral en examen à l'Assemblée et exhorte les élus de la nation à des mesures courageuses pour faire obstacle à son adoption. Il condamne aussi l'agression du ministre de la Jeunesse Lionel Dounda par les jeunes du Conseil National de la Jeunesse et engage par la même occasion le ministre au sens d'écoute.

 


Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères