#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

©RNL/Inès Laure N'gopot
Des électeurs devant un bureau de vote à Bangui

Centrafrique: l’ANE annonce des élections municipales pour septembre 2022

L’institution en charge des élections en République centrafricaine se prépare pour la tenue des consultations municipales. Prévues pour le 11 septembre 2022, l’Autorité nationale des élections (ANE) entend mobiliser plus de 9 milliards de XFA pour l’organisation de ce scrutin. Position exprimée ce 19 janvier 2022 lors d’une conférence de presse à Bangui. 

Si l’Autorité nationale des élections s’active pour les scrutins de septembre prochain, le financement de ce processus reste encore une équation à résoudre. Alors que le gouvernement a prévu dans le budget de cette année, 1 milliard 600 millions de XFA pour les opérations électorales, l’Autorité nationale des élections compte sur ses partenaires comme l’Union Européenne, la Minusca, le PNUD, les ambassades de France et des Etats-Unis d’Amérique pour combler le gap.

« Les élections doivent se tenir cette année »

"Les élections, non seulement vont avoir lieu, mais doivent se tenir au courant de cette année. Nous avons, conjointement avec le PNUD, effectué une mission au Cameroun où nous avons rencontré des diplomates de la Suisse, de l’Allemagne, du Japon, d’Italie et du Canada. Il y a eu de belles avancées" soutient Barthélemy Mathias Morouba, président de l’ANE.

Selon l’institution, l’enveloppe prévue par le gouvernement permettra de réviser le dernier fichier électoral.

"Cette enveloppe est mobilisée pour réaliser ces étapes stratégiques avant d’aller aux élections proprement dites. Je voudrais parler de mise à jour de la cartographie, de la révision et du toilettage du fichier électoral, en radiant des listes, tous ceux qui sont déclarés morts" a fait savoir Davy Yama, président de la commission finances de l’ANE.

Le gouvernement, de son côté, se dit disponible pour accompagner l’ANE dans ces tâches pour la consolidation de la démocratie en République centrafricaine.

"Le chef de l’Etat a décidé à ce que l’Autorité nationale des élections soit accompagnée dans ce processus d’organisation des élections locales. Prenant en compte les municipales, régionales et sénatoriales" a précisé Bruno Yapandet, ministre de l’Administration du territoire.

Les dernières élections locales organisées dans le pays remontent à plus de 30 ans. Pour l’heure, ce pari fait face à deux grands défis majeurs, notamment, la sécurité et les finances.

 

Sur le même sujet:

RCA/Elections: les résultats des élections partielles et résiduelles du 23 mai proclamés par la Cour constitutionnelle

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse