#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

©RNL/Mélino Bandio
Une vue des participants au dialogue républicain

Dialogue républicain : plus de 600 recommandations formulées par les participants

Lancé le 21 mars dernier, le dialogue républicain s’est achevé ce dimanche 27 mars 2022. De cette concertation sont assorties plus de 600 recommandations. Des recommandations formulées dans quatre grandes commissions thématiques. Les quelque 400 participants ont exprimé leurs attentes dès la mise en place du comité de suivi.

Le dialogue républicain, avec ses cinq commissions thématiques, a élaboré en tout 600 recommandations réparties sur les axes suivants : Politique, économique, sécuritaire et diplomatique. Seulement, la majeure partie de ces recommandations sont déjà intégrées dans le Forum national de Bangui, où le comité de suivi éprouve encore des difficultés à se faire entendre, notamment leur mise en œuvre.

Cependant le dialogue républicain a insisté sur certains points clé tels que : faire la lumière sur la mort du président fondateur Barthélemy Boganda ; un avenant à l'accord de siège entre la République centrafricaine et la Minusca et la révision des accords bilatéraux entre la France et la République centrafricaine.

Si les participants ont affirmé que l'armée nationale va mal, le général de brigade Arcadius Bétibangui, au nom du haut-commandement, a demandé pardon au peuple centrafricain. Sur ce point, les participants recommandent la réouverture de l'Ecole militaire des enfants de troupe (EMET). Dans cet élan, la plénière a pris une disposition renforçant celle de la Constitution ; qui interdit la prise du pouvoir par les armes et la nomination au gouvernement des leaders des groupes armés. Laquelle disposition tranche avec celle de l'APPR qui consacre l'exercice des pouvoirs publics par les leaders des groupes.

D’autres entités ont toutefois regretté le fait que le dialogue n'ait pas pris en compte certaines recommandations, singulièrement, celles relatives aux médias.

"Lorsqu’on a vu la synthèse des recommandations faites par le bureau du présidium, on s’est rendus compte que toutes les recommandations qu’on a émises ont été balayées. Le rapporteur de notre commission a même réagi sur cette question mais sans suite. C’est vraiment regrettable" déplore Rémy Djamous, coordonnateur du Réseau des médias communautaires.

Le dialogue républicain s’est achevé. Désormais, il reste la mise en place du Comité de suivi et la volonté politique qui va avec. Ceci pour que demain, les centrafricains ne réclament pas un autre dialogue comme réponse à une nouvelle crise.

 

Sur le même sujet :

Centrafrique : "le dialogue républicain a véritablement atteint son objectif"

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse