#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

©RNL/Stéphane José Flémalé
Vue des manifestants lors de mobilisation ce 06 août 2022

Centrafrique : grande mobilisation en faveur de la révision de la constitution dans plusieurs villes

Plusieurs dizaines de milliers de centrafricains, à travers le pays, ont marché ce samedi 06 août 2022 pour solliciter une nouvelle constitution en République centrafricaine. Une initiative du « Cercle de réflexion pour une constitution républicaine ». A l’issue de ces mobilisations, les marcheurs ont remis un mémorandum aux autorités politiques et administratives. A Bangui, où plusieurs milliers de personnes se sont mobilisés, un message a été remis au Premier ministre.

Venus de plusieurs quartiers de la capitale, les manifestants ont, très tôt ce matin, pris d’assaut l’avenue des Martyrs, une des principales artères du pays. Sur les pancartes et banderoles, on peut lire « Il faut changer la constitution du 30 mars 2016 », « Une nouvelle constitution, une offre d’espoir pour notre pays ». Ces derniers appellent à la tenue d’un référendum afin d’écrire une nouvelle constitution car, selon eux, celle de 2016 est caduque et ne répond pas au contexte actuel  de la République centrafricaine.

A tour de rôle, les organisateurs, les représentants des partis politiques, les quelques maires d’arrondissements de Bangui et chefs de quartiers ont pris la parole pour manifester leurs soutiens à ce projet d’écriture d’une nouvelle constitution.

"Pourquoi ne pas faire comme les autres"

"Lorsqu’une constitution n’est plus adaptée au contexte, il faut la modifier. Qui sommes-nous pour ne pas faire comme les autres pays qui ont eu l’indépendance au même moment que nous ? A chaque fois, c’est la même chose. Cette fois-ci, il faut aller de l’avant… Nous sommes très mécontents parce que notre pays est tombé trop bas. Monsieur le Premier ministre, organisez un référendum en octobre… Nous ne voulons pas d’une modification, mais plutôt une nouvelle constitution" ont martelé certains manifestants interrogés par Radio Ndeke Luka.

A l’issue de cette mobilisation, un mémorandum a été remis au Premier ministre centrafricain Félix Moloua. Ce dernier a promis de le remettre à qui de droit.

"Le gouvernement prend acte"

"J’ai pu observer que c’est le peuple centrafricain qui s’est levé comme un seul homme. Toutes les catégories sociales se sont exprimées à travers leurs représentants. Le gouvernement en prend acte et va faire diligence comme vous l’avez souhaité pour que cela soit acheminé le plus rapidement possible à l’Assemblée nationale" a affirmé Félix Moloua.

Cette marche qui a mobilisé des milliers de manifestants au carrefour des Martyrs à Bangui est également organisée dans les villes comme : Ndélé, Bambari, Berberati, Bouar, Mbaïki, Mobaye, Bangassou, Carnot, Kaga Bandoro, Sibut, Rafaï et bien d’autres localités. Les organisateurs comptent, à travers cette mobilisation, pousser les autorités à accélérer le processus de révision de la constitution. Un projet contesté par l’opposition politique et certaines organisations comme le G16, créé pour faire barrage à cette initiative soutenu par le gouvernement.

 

Sur le même sujet :

Centrafrique : le gouvernement, favorable à la révision de la Constitution

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse