#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésPolitique

©RNL
Vue de la façade de l'Assemblée nationale de la RCA

Centrafrique : l’Assemblée nationale boucle sa 2e session ordinaire par un satisfécit

Après 3 mois de travaux, les députés ont bouclé, ce mercredi 28 décembre 2022, leur 2ème session ordinaire 2022. Cinq lois ont été votées au cours des travaux.

Au cours de cette session dite budgétaire, les députés ont voté la loi des finances 2023, la loi encadrant le référendum dans le pays, la loi renouvelant le mandat de la Cour pénale spéciale (CPS), le statut particulier du personnel parlementaire et la loi sur les limites des circonscriptions administratives.

Le bureau de l’Assemblée nationale dresse un bilan positif de la session.

Objectifs atteints

"En dehors des projets de loi, nous avons tenu des concertations et interpellé le gouvernement. Ce sont des projets de loi les plus importants, surtout le dernier qui a été voté sur le référendum. C’est l’un des projets de loi que la population attend. Donc, je peux vous dire que pendant 3 mois, nous avons beaucoup travaillé. Aujourd’hui nous sommes à la fin. Nous sortons de cette fin de session vraiment heureux parce que, nous pensons que nous avons atteint nos objectifs" s’est félicité Clément Dombé, premier secrétaire parlementaire.

- Lire aussi: Centrafrique : l’Assemblée nationale adopte la loi portant statut particulier des fonctionnaires parlementaires

Si le budget est adopté, la représentation nationale demande au gouvernement de rendre des comptes.

« Promesse non tenue »

"C’est ici le lieu de rappeler opportunément au ministre des finances et du budget, la promesse qu’il a faite lors des débats sur le projet de loi des finances rectificative 2022, de soumettre dans les tous prochains jours à l’Assemblée nationale, les projets de loi de règlement. L’Assemblée nationale constate malheureusement que cette promesse n’est pas tenue. J’exhorte donc le gouvernement à faire diligence en 2023 pour être en phase avec les dispositions de l’article 82 alinéa 8 de la Constitution du 30 mars 2016" a exhorté Simplice Matthieu Sarandji, président de l’Assemblée nationale.

L’Assemblée nationale interpelle le gouvernement à trouver des solutions aux difficultés auxquelles la population fait face. Il s’agit entre autres de la pénurie du carburant, des incendies récurrents et de la montée de l’insécurité à l’intérieur du pays.

- Lire aussi: Centrafrique : interpellation du ministre des Eaux et Forêts à l’Assemblée suite à des soupçons de détournement

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse