ActualitésSanté

©RNL / Fanny Christelle Balekossi
Le ministre de la Santé, Pierre Somsé au lancement de la campagne de vaccination à Batangafo, le24 octobre 2018

RCA : Le ministre de la Santé publique rassure sur les épidémies de la fièvre jaune et de l'hépatite E à Bocaranga

La population de Bocaranga dans l'Ouham-Péndé ne devra plus s'inquiéter des épidémies de la fièvre jaune et de l'hépatite E déclarée au mois d'octobre 2018 par le Ministère de la Santé publique. Une déclaration faite après une descente sur le terrain mercredi 7 novembre.

Le ministre de la Santé publique, Dr Pierre Somsé, a fait savoir que les résultats des examens réalisés par l’Institut Pasteur de Bangui sont négatifs, mais la situation reste toujours sous surveillance. "Ce n'est pas une épidémie oubliée, bien au contraire à Bocaranga, les épidémies de fièvre jaune et d'hépatite E que nous avons déclarées constituent un défi qui est national et international", a expliqué le ministre Somsé.

Selon le membre du Gouvernement, le Ministère de la santé et les partena       ires se mobilisent pour contrer ces fléaux. "Des dispositions de riposte sont en cours pour vacciner les enfants afin de mieux documenter la situation de l'épidémie et les risques", a indiqué Dr Pierre Somsé. Il rassure qu'en dehors de l'unique cas identifié "jusqu'aujourd'hui tous les prélèvements qui ont été faits" demeurent négatifs. Il a toutefois précisé que le pays est "en face d'un cas sporadique" considérant qu'une "épidémie de fièvre jaune" guette la République Centrafricaine qu'une mobilisation s'impose afin de bloquer la généralisation de l'épidémie.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères