#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSanté

©Première Urgence Internationale
Hôpital de District de Ndélé dans le Bamingui Bangoran

Centrafrique : Bamingui-Bangoran menacée de rupture de soins gratuits

Dans la préfecture de Bamingui-Bangoran au Nord-est de la République centrafricaine, l’ONG Première Urgence internationale est, pour l’heure, la seule organisation humanitaire qui assure la gratuité de soins. Cependant, cette organisation vient d’annoncer début décembre, la fin de son appui. Un désarroi pour les habitants.

Juste après les conflits qui ont secoué la préfecture de Bamingui-Bangoran, la gratuité des soins a été instaurée grâce au concours des Organisations non-gouvernementales. Cela est entré dans les habitudes de la population. Cependant, l’annonce faite par l’ONG Première Urgence en vue d’arrêter la gratuité des soins et médicaments a été un choc pour les habitants.

« Aucun partenaire ne s’est positionné pour prendre le relais »

"Où nous sommes, il n’y a aucune transition. L’ONG Première Urgence nous a annoncé la fin de son aide envers la population. Cela pose un problème car il n’y a pas une transition. Aucun partenaire ne s’est positionné pour prendre le relais. Le projet SENI est là sauf que le personnel accuse beaucoup d’arriérés de salaires" a déploré Ibrahim Senoussi, Sultan-maire de Ndélé.

Face à cette préoccupation sociale, les autorités locales appellent le gouvernement à réagir rapidement.

« Sans l’aide de ces humanitaires, la situation sera catastrophique »

J’appelle le ministère de la Santé publique à agir rapidement afin de sauver des vies. Nous sommes en période de saison sèche où, généralement, beaucoup d’épidémies apparaissent. Alors, sans l’aide de ces humanitaires la situation sera catastrophique" a appelé le Sultan-maire de Ndélé.

De son côté, l'ONG Première Urgence annonce qu'elle est en discussion avec d’autres partenaires afin de poursuivre le projet de gratuité des soins.

"Nous avons différents projets dans le Bamingui-Bangoran, notamment celui qui concerne le secteur de la santé à Ndélé. Ce projet s’achève le 31 janvier 2022. Cependant, nous sommes en discussion avec différents partenaires afin de permettre la continuité de ce projet dès janvier prochain. Les discussions sont en bonne voie" a fait savoir Ivan Leray, coordinateur terrain de Première Urgence à Bangui.

Toutefois et en attendant cette date, les habitants de Bamingui-Bangoran craignent pour leur sort. Qu’est-ce qui leur sera proposé à l’achèvement de ce projet.

 

Sur le même sujet:

Berberati : la population s’inquiète face à la pénurie de médicaments à l’hôpital

 

 

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse