#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSanté

©RFI
Une partie du personnel soignant en charge de la lutte contre le Covid-19 en République centrafricaine

Centrafrique-Covid-19 : inquiétude face à la reprise de l’épidémie

Le Covid-19 refait surface avec une progression inquiétante sur le territoire centrafricain. Cette propagation s'explique par le relâchement des mesures et gestes barrières. A cela s'ajoute le manque de communication de la cellule de lutte contre cette maladie et le manque de médicaments pour la prise en charge des patients au Centre national hospitalier universitaire de Bangui.

Plusieurs personnes sont affectées et décédées de Covid-19 en Centrafrique. Après une longue période de rupture dans la publication des données statistiques relatives à l'évolution de la pandémie et sa prise en charge, le ministère de la santé annonce 141 nouveaux cas confirmés sur 375 personnes testées début janvier 2022.

Des centres de prise en charge à l’arrêt

Dans les centres de prise en charge, les malades se plaignent de l'absence des produits pouvant les guérir. Certains centres de prise en charge ne sont pas opérationnels faute de moyens mais aussi du découragement du personnel de santé qui déplore un mauvais traitement. Ce découragement a contraint le personnel soignant a lancé un mouvement d'humeur pour lequel le gouvernement s'est engagé à trouver un palliatif.

"Nous sommes au centre de prise en charge de l'hôpital du Centre national hospitalier universitaire de Bangui. Ici c'est nous qui payons les produits qui nous reviennent excessivement cher, ce que nous ne comprenons pas malgré la subvention accordée par l’Etat. Dans ce centre, la coupure d'électricité est la cause de décès des patients sous oxygène. De l'eau pour se laver les mains arrive à manquer et nous sommes obligés d'amener nos lampes de la maison", raconte un parent de patient.

Manque de transparence dans la gestion des fonds alloués à lutte contre la pandémie

La société civile a d'ores et déjà dénoncé l'opacité dans la gestion des fonds destinés à la lutte contre le Covid-19 qui, selon elle, ne profite pas aux centrafricains mais qu'à une frange de dirigeants. Cette société civile appelle à la transparence dans la gestion des fonds et la prise en charge. Mais cet appel n’a encore eu un écho favorable.

Au Centre national hospitalier universitaire de Bangui, par exemple, il nous est difficile de constater de visu la réalité. Quelques personnels soignants travaillant sur place reconnaissent une hausse de contamination, un dysfonctionnement voire les multiples décès. Cependant, ceux-ci refusent tout commentaire et renvoient la balle dans le camp de leur hiérarchie.

La République centrafricaine est en train de vivre une 3e vague de Covid-19 alors que sur le terrain, beaucoup d’interrogations restent sans réponses concernant la gestion des milliards de Fcfa alloués par les partenaires pour la riposte contre cette pandémie.

 

Sur le même sujet :

Centrafrique: la BDEAC accorde 15 milliards Fcfa pour la lutte contre le Covid-19

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse