#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSanté

©Ministère Santé RCA
Vue d'une salle du Centre national d'Hémodialyse de Bangui

Centrafrique : le centre d’hémodialyse de Bangui désormais opérationnel

L’unique centre d’hémodialyse en Centrafrique est désormais opérationnel à Bangui. Le 14 juillet 2022, le président de la République, Faustin Archange Touadéra, a relancé les activités interrompues depuis une année. Ainsi, un médecin spécialisé a été recruté pour faire fonctionner ce centre afin de soulager les malades qui, jadis, devaient se rendre à l’étranger pour se faire soigner.

C’est la deuxième inauguration de ce centre national d’hémodialyse. La première a eu lieu en 2021. Malheureusement, celui-ci avait des difficultés à fonctionner. Dr Cédric Le Grand Ouanekponé, un néphrologue vient de prendre la tête de ce centre d’hémodialyse spécialisé dans la purification du sang avec un plateau technique approprié. Le médecin précise les catégories de malades qui peuvent se faire soigner désormais dans ce centre.

"Elle est d’abord une mesure de réanimation"

"L’hémodialyse n’est pas seulement pour les patients âgés ou insuffisants rénaux chroniques. Elle est d’abord une mesure de réanimation. Les femmes enceinte qui perdent beaucoup de sang, un enfant atteint de paludisme grave et un accidenté peuvent également avoir recours à l’hémodialyse pour pouvoir reprendre à vivre correctement" a précisé Dr Cédric Le Grand Ouanekponé.

Le premier patient à recevoir des soins au centre d’hémodialyse témoigne de sa gratitude. Toutefois, ce dernier sollicite l’appui des autorités.

"Je remercie le président de la République. Ma reconnaissance va aussi à l’endroit du docteur Cédric et du personnel soignant du centre d’hémodialyse. Lorsqu’on m’a amené dans ce centre, j’étais dans le coma. Grâce aux soins appropriés reçus, j’ai recouvré la santé. Je souhaite que nos autorités veillent sur le laboratoire national. Qu’elles y affectent des personnes responsables et réduisent les tarifs des examens médicaux" a souhaité Vivien, le premier patient.

"…il était vraiment utile d’ouvrir un centre d’hémodialyse chez nous"

Le président de la République, Faustin-Archange Touadéra, donne les raisons d’avoir un tel centre en Centrafrique.

"Beaucoup de nos compatriotes souffrent parce que ce centre n’existe pas chez nous. Nous sommes obligés de les évacuer. Parfois, ces évacuations sanitaires sont de longue durée. Celles-ci reviennent très cher pour les familles, les patients et l’Etat. C’est pour cette raison qu’il était vraiment utile d’ouvrir un centre d’hémodialyse chez nous" a expliqué Faustin Archange Touadéra.

La Banque africaine de développement (BAD) a financé la construction dudit centre à hauteur d’1 milliard 500 millions de FCFA. Il a pour objectifs, la limitation des évacuations sanitaires et la réduction des coûts des soins souvent onéreux pour les parents des malades et pour l’Etat.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse