#StopATènè : le vrai ou faux de Radio Ndeke Luka

ActualitésSanté

Rupture d’antirétroviraux, démenti du CNLS

« Le Comité National de Lutte  Contre le SIDA dispose d’un stock important d’antirétroviraux, après que les bailleurs aient redonné confiance à cette structure ».

Cette déclaration est faite ce lundi 17 mai 2010 sur Radio Ndeke Luka par Hyacinthe Wodobodé, coordonnatrice du CNLS.

Elle réagit ainsi sur les rumeurs parues dans les journaux de la place week-end dernier, faisant état de la rupture de ces produits vitaux pour les personnes infectées par le VIH-SIDA en Centrafrique.

Selon la coordonnatrice, son entité a renoué un accord de partenariat avec le Fond Mondial de Lutte contre la tuberculose, le paludisme et SIDA pour approvisionner tous les dépôts du pays en molécules d’antirétroviraux.

Luc N’Véndo, coordonnateur des personnes vivant avec le vih/sida, interrogé par Radio Ndeke Luka, confirme que ses membres continuent de recevoir leur médicament.

En République Centrafricaine, plus de 15 000 personnes sont sous antirétroviraux. Selon le dernier rapport publié par le gouvernement et ses partenaires, le taux de la séroprévalence en Centrafrique est de 6,2%.

Ce chiffre place le pays au 1er rang en Afrique Centrale et 10ème dans le monde en matière d’infection à VIH.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse