ActualitésSciences et techniques

France-Centrafrique vers une intégration communale

L’Association des Maires de Centrafrique (AMCA) et l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) s’engagent à répondre aux problématiques d’eau, d’assainissement et de santé en République Centrafricaine.

Un forum intitulé « Gouvernance participative et plans de développements  communaux intégrés » a ouvert à cet effet ses travaux ce 26 juillet 2012 à l’Assemblée Nationale à Bangui. L’objectif de ce forum est de permettre à l’ensemble des acteurs d’intégrer et de s’approprier les outils indispensables au développement  des 176 communes du pays.

Ils sont environs 100 personnes venues de 3 villes centrafricaines, Bangui, Bangassou et Bambari, pour prendre part à ce forum qui s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la mise en œuvre des plans de développement communaux intégrés. Le projet vise à renforcer la capacité des communes des villes retenues pour les rendre maîtres d’œuvre d’un développement local autour de ces trois pôles. Durant deux jours les experts nationaux et étrangers ainsi que les participants auront à élaborer trois manuels dont un guide de gestion d’eau et assainissement, un guide d’éducation sanitaire et un guide sur la consultation locale.

Le président de la délégation spéciale de la ville de Bangui Nazaire Guénéfei Yalanga, a défini les termes de ce projet en ces termes : « L’Association des Maires de Centrafrique avec l’Association Internationale des Maires Francophones et l’Union Européenne, se sont mises d’accord pour mettre en place un projet qui fait  face aux problèmes d’eau, d’assainissement et de santé dans certaines villes de provinces notamment à Bangui, Bangassou et Bambari ».

La cérémonie d’ouverture du forum a été faite en présence du ministre de l’administration du territoire, Josué BINOUA et du secrétaire permanent de l’AIMF, Laurent Jaboeuf. Ce projet bénéficie de l’appui financier et technique de l’Union Européenne.

Pour mémoire, l’Association Internationale des Maires Francophones concourt à une meilleure gestion des collectivités, favorise les échanges d'expériences, mobilise l'expertise territoriale francophone et finance des projets de développement.

 

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères