ActualitésSciences et techniques

©RNL / Stéphane Andjioyo
Carte de la région de Carnot

Mambéré Kadéï : Gouvernement et parlementaires au chevet des personnes affectées par les violences

Le Gouvernement et certains députés de la Mambéré Kadéï ont assisté samedi 26 janvier les déplacés du village Zaoro-Sangou à Carnot, ville très agitée ce mois de janvier. Plus de 20 personnes ont été assassinées par des hommes armés assimilés aux éléments des 3R de Sidiki accompagnant les transhumants dans le secteur Zaoro Sangou sur l'axe Gadzi.

Le Directeur de cabinet du secrétariat général du Gouvernement, Evariste Ngamana, le député de Berberati 1, xxx, son homologue de Berbérati 2, xxx et celui de Carnot 1, xxx ont apporté un soutien en vivres à plusieurs dizaines de personnes affectées par les évènements. L'objectif, apaiser les esprits.

"Vu ce qui s'est passé dans les environs de Carnot, nous avons jugé opportun avec les députés de Berbérati 1 et 2 de descendre sur place nous enquérir de la situation et porter un secours symbolique à nos compatriotes éprouvés et déplacés", a indiqué Evariste Ngamana, chef de mission.

Les bénéficiaires ne souhaitent que le retour au calme pour vaguer librement à leurs occupations. Ils ont estimé vivre dans des conditions de précarité. "Nous traversons des moments difficiles. Nous voulons avoir de quoi à manger pour survivre", a sollicité David Tékaféï, responsable des déplacés du village Ndjinguiri pour qui, le retour dans leurs villages respectifs reste problématique.

Le député de Berberati 1, Andiba Danguéré, a appelé la jeunesse à ne pas céder à la vengeance, afin d'éviter la spirale de la violence dans la Mambéré Kadéï.

"J'aimerais laisser ce message aux jeunes : nous devons nous comporter comme des gens civilisés. Nous ne devons céder à la manipulation et détruire notre pays".

Mi-janvier 2019, les environs de Carnot était en proie à des violences liées aux activités de transhumance des éleveurs escortés par les rebelles des 3R en provenance de Bouar dans la Nana Mambéré. Ces violences ont affecté le vivre ensemble retrouvé à Carnot. Des FACA ont été dépêchés à Zaoro-Sangou pour sécuriser la localité.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères