ActualitésSciences et techniques

©Ministère des Travaux Publics
Des engins et gros véhicules mobilisés pour la réhabilitation de la route Baoro-Bouar

Nana-Mambéré : Le gouvernement affirme tenir le cap des travaux de réhabilitation du tronçon Bouar-Baoro

Face aux obstacles ayant justifié le retard dans les travaux de réhabilitation du tronçon Bouar-Baoro dans la Nana Mambéré exécutés par l'entreprise SOGEA-SATOM, le Ministre des Equipements, Guismala Hamza promet la finition avant la date fatidique de juin 2020. Il l'a dit dans une interview accordée à Radio Ndeke Luka.

Depuis le lancement des travaux de réhabilitation du tronçon Bouar-Baoro en janvier 2018, son état d'avancement demeure un sujet d’inquiétude pour les bailleurs de fonds et les usagers de cette voie. Pour plus d'éclaircissement, le Ministre Guismala Hamza a été interpellé par les élus de la nation la semaine dernière, après une descente sur le terrain.

La Banque Mondiale a menacé de couper son financement attribué à la réhabilitation de ce tronçon Bouar-Baoro d’ici juin si rien n’est fait. Le Ministre Guismala Hamza, justifie le retard pris par des problèmes techniques.

« Il y a des engins qui naturellement devraient venir du Cameroun, nous avons pris beaucoup de temps dans les discussions pour qu'ils arrivent » » a-t-il justifié expliquant qu'après avoir « discuté avec le PDG de SOGEM-SATOM, l'entreprise en est consciente et va faire de sorte que les choses avancent ».

Outre ces problèmes techniques, certaines difficultés rencontrées sur le chantier sont liées à la circulation des convois sur ce corridor. « Les convois économiques sur cet axe ne respectent pas les barrières de pluie et souvent, nos agents  sont physiquement agressés », a déploré le ministre Guismala Hamza. Selon le membre du gouvernement, « les travaux de terrassement requièrent un certain nombre d’heures pour que les engins lourds puissent passer », a-t-il indiqué.

Ces travaux se poursuivent et le gouvernement annonce quelques travaux sur des axes à Bangui à l’exemple de la rue qui va de la prison centrale de Ngaragba au Camp Kassaï.

Radio ndeke luka est soutenue par
Union européenne
Confédération Suisse
Affaires Étrangères